Archives par mot-clé : fr.zenit.org



SOMMET MONDIAL DE LA PROTECTION DES MINEURS DANS L’ÉGLISE

Chers visiteurs, voici les différents article publiés par sur la Rencontre pour la Protection des mineurs dans l’Église.

 « Écouter le cri des petits qui demandent justice » et

« Affronter ce mal qui afflige l’Église et l’humanité »

Le pape François demande aux évêques d’écouter « le cri des petits qui demandent justice » pour « affronter ce mal qui afflige l’Église et l’humanité » qu’est la pédophilie.

Le pape a ouvert les travaux de la première matinée de rencontre pour la Protection des mineurs dans l’Église, ce jeudi 21 février 2019, dans la salle du synode du Vatican.

Le pape invite aussi, pendant ce quatre jours de sommet mondial (21-24 février 2019) à chercher comment « soigner les graves blessures que le scandale de la pédophilie a causées aussi bien chez les petits que parmi les croyants ».

Dans cette allocution, le p. Federico Lombardi SJ, modérateur de la rencontre,  a relevé, lors du point presse de la mi-journée les exigences de « l’écoute » de la « synodalité », du « concret », du « courage » et de la « conversion », de la « purification » comme points clef de la ligne indiquée par le pape François dans cette prise de parole initiale.

Dans un tweet publié en fin de matinée, le pape a lui-même souligné ce passage sur son compte @Pontifex: « Demandons à l’Esprit Saint de nous soutenir ces jours-ci et de nous aider à transformer ce mal en une opportunité de prise de conscience et de purification »

Dans un autre tweet, le pape exprime cette prière pour l’ouverture du cœur: « Seigneur, tu connais la résistance que nous avons à mettre dans notre cœur les douleurs des autres. Ouvre nos cœurs et façonne-les à ton image. »

Il a ensuite publié deux autres tweets. L’un sur la « purification » nécessaire: « Demandons à l’Esprit Saint de nous soutenir ces jours-ci et de nous aider à transformer ce mal en une opportunité de prise de conscience et de purification. #PBC2019 »

L’autre, comme le matin, sur « l’ouverture du cœur », et également sous forme de prière: « Seigneur, tu connais la résistance que nous avons à mettre dans notre cœur les douleurs des autres. Ouvre nos cœurs et façonne-les à ton image#PBC2019 »

Lire l’intégralité du texte, et accéder à tous les articles couvrant le sujet en cliquant sur le logo :



LES JMJ DE PANAMA, VUS PAR ZENIT.ORG

Chers visiteurs, voici les paroles du Pape François, prononcées lors de la messe clôturant la dernière journée des JMJ de Panama.

_____

« Sentez que vous avez une mission et tombez-en amoureux » : c’est l’exhortation du pape François aux 700 000 jeunes participant à la 34e Journée mondiale de la jeunesse au Panama, ce 27 janvier 2019 : « Nous pourrons tout avoir, mais… s’il manque la passion de l’amour, tout manquera… la passion de l’amour aujourd’hui. »

« Chers jeunes, a encore lancé le pape à la conclusion des JMJ, vous n’êtes pas l’avenir mais l’heure de Dieu. Il vous convoque et vous appelle dans vos communautés et vos villes … à vous lever et, à prendre la parole … et à réaliser le rêve que le Seigneur a rêvé pour vous. Chers frères, le Seigneur et sa mission ne sont pas un ”entre-temps” dans notre vie, une chose passagère, ils ne sont pas une Journée mondiale de la jeunesse… Ils sont notre vie. »…/…

Dans son homélie, le pape a fait observer que « nous ne croyons pas toujours que Dieu peut être si concret et si quotidien, si proche et si réel, et encore moins qu’il se rend si présent et agissant à travers une personne connue, comme peut l’être un voisin, un ami, un parent… nous préférons un Dieu à distance : beau, bon, généreux, mais à distance et qui ne gêne pas. Car un Dieu proche et quotidien, ami et frère, nous demande de tirer les enseignements en terme de proximité, de vie quotidienne et surtout de fraternité. »

Et le pape de mettre en garde contre l’idée selon laquelle la mission, la vocation, sont « une promesse seulement pour l’avenir et n’a rien à voir avec (le) présent »: « Comme si être jeune était synonyme de salle d’attente de celui qui attend son heure. Et dans l’”entre-temps” nous vous inventons ou vous vous inventez un avenir hygiéniquement bien emballé et sans conséquences, bien armé et garanti, tout “bien assuré”. C’est la “fiction” de la joie. »

« Nous vous “tranquillisons” et nous vous endormons, a encore dénoncé le pape, pour que vous ne fassiez pas de bruit, pour que vous ne vous demandiez pas ni ne demandiez, pour que vous ne vous remettiez pas en question ni ne remettiez en question ; et dans cet ”entre-temps”, vos rêves perdent de la hauteur, commencent à s’assoupir et deviennent des “rêvasseries” au raz du sol, mesquines et tristes, seulement parce que nous considérons ou vous considérez que ce n’est pas encore votre heure ; qu’il y a assez de jeunes à s’impliquer, à rêver et à travailler à demain. »

Lire l’intégralité de l’homélie en cliquant sur

https://fr.zenit.org/articles/panama-2019-le-pape-exhorte-les-jeunes-a-tomber-amoureux-de-leur-mission/

Accéder à tous les articles sur les JMJ en cliquant sur le logo ci-dessous:



JMJ 2019 AU PANAMA – J2 – DISCOURS DU PAPE FRANCOIS

Extrait de

Chers visiteurs, dans la matinée du deuxième jour de son voyage dans le pays pour les Journées mondiales de la jeunesse, le pape a rencontré les autorités, le Corps diplomatique et les représentants de la société au Palais Bolivar (Ministère des Affaires étrangères), où il a été accueilli par le président Juan Carlos Varela et par la vice-présidente Isabel de Saint Malo de Alvarado.

Le pape François a encouragé les dirigeants du Panama, « terre d’appel et de rêves », à promouvoir « un pacte social dans lequel tous puissent avoir l’opportunité de rêver un lendemain : le droit à l’avenir est aussi un droit humain ». Ce 24 janvier 2019, il a invité « tous ceux qui ont un leadership » à « vivre avec rigueur et transparence dans la responsabilité concrète pour les autres et pour le monde ; mener une vie qui montre que la fonction publique est synonyme d’honnêteté et de justice, et antinomique avec toute forme de corruption »…/…

Le Souverain pontife a aussi souhaité au Panama d’être « une grande patrie qui sache et puisse héberger, respecter et embrasser la richesse multiculturelle de chaque peuple et culture ».

                              La foule et le « paralytique »

Dans le cadre des JMJ, a-t-il ajouté, « en accueillant les rêves de ces jeunes, Panama devient une terre de rêves qui défie beaucoup de certitudes de notre époque » : ces jeunes apportent en effet « un regard respectueux et plein de compassion sur les autres », en rompant « l’anonymat et l’isolement en vue d’une nouvelle manière de construire l’histoire ».

Enfin, le Saint Père a aussi encouragé à « reconnaître et valoriser le génie et le dynamisme créateur de ce peuple », en s’opposant « à tout type de tutelle qui prétendrait réduire la liberté et soumettre ou supprimer la dignité civile, plus particulièrement celle des plus pauvres ». Il a plaidé pour « l’accès à une éducation de qualité et la promotion d’emplois dignes », et pour « que tous les habitants de ce sol aient l’opportunité de se sentir acteurs de leur destin, de leurs familles et de toute la nation ».

Accéder au texte intégral en cliquant sur:

https://fr.zenit.org/articles/panama-2019-le-pape-encourage-les-dirigeants-a-promouvoir-le-droit-a-lavenir/

Consulter les autres articles diffusés par  en cliquant sur le logo suivant:



AU PAKISTAN, UN DOMINICAIN PRÊCHE DANS UNE MOSQUEE

Chers visiteurs, voici une information peu commune, diffusée pour nous par La mosquée Badshahi de Lahore, au Pakistan, connue pour être un exemple d’harmonie interreligieuse a invité ces derniers jours, le père dominicain James Channan, directeur du « Peace Center » local,  à prêcher dans ce prestigieux lieu de culte musulman.

C’est le Maulana Abdul Khabir Azad, actuel grand imam de la mosquée de Badshahi et fils d’Abdul Qadir Azad, qui a organisé une conférence interreligieuse pour rendre hommage à son père, invitant le dominicain, le 18 janvier, avant la prière habituelle du vendredi…/…

    Le père Channan rencontre le Pape en novembre 2018              

Citant Abdul Qadir Azad, le père Channan a déclaré , que ce dernier était « un grand promoteur de la paix et de l’harmonie interreligieuse et surtout du dialogue entre chrétiens et musulmans. C’était   un grand chef religieux et un amoureux de la paix. Il a été un ardent promoteur de l’harmonie entre différentes communautés musulmanes et avec les personnes d’autres religions ». …/…

A l’issue de son intervention, le père James Channan a remercié le grand Imam « d’avoir ouvert les portes de cette grande mosquée de Badshahi aux chrétiens et aux personnes d’autres religions, poursuivant la noble mission de son père. Si tous les responsables musulmans suivaient l’exemple de ces deux grands chefs, le Pakistan deviendrait un pays où les personnes de toutes les religions vivraient dans la paix et l’harmonie »…/…

Lire l’intégralité de l’article sur: https://fr.zenit.org/articles/pakistan-a-lahore-un-dominicain-qui-preche-dans-une-mosquee/



« CLICK TO PRAY » LA PLATE FORME DE PRIÈRE MONDIALE DU PAPE FRANCOIS

Chers visiteurs, « Click To Pray » : Est l’App officielle de la JMJ de Panama et pour ceux qui suivent l’angélus grâce aux média ou à Internet. Le Saint Père a activé son profil en direct après l’angélus de ce dimanche 20 janvier 2019, Place Saint-Pierre.

« Je voudrais vous présenter la plate-forme officielle du Réseau Mondial de Prière du Pape: Click To Pray. C’est là que je vais insérer les intentions et les demandes de prière pour la mission de l’Église. « 

Le pape a en effet évoqué, après l’angélus, la publication de son Message pour la Journée mondiale de la communication, le 24 janvier, comme c’est la tradition, en la fête de saint François de Sales, saint patron des journalistes et il en a expliqué le thème: « Cette année, il contient une réflexion sur les communautés du web et la communauté humaine. Internet et les réseaux sociaux sont une ressource de notre époque, une occasion de rester en contact avec les autres, de partager des valeurs et des projets, et d’exprimer le désir de « faire communauté ». Le web peut aussi nous aider à prier ensemble. »

Le pape a encouragé les jeunes à utiliser cette plateforme et spécialement pour la JMJ de Panama: « J’invite tout particulièrement les jeunes à télécharger l’application Click To Pray, en continuant à prier avec moi le Rosaire pour la paix, en particulier à l’occasion de la Journée mondiale de la jeunesse au Panama. »

_____

Une information



BAPTÊMES AU VATICAN

Chers visiteurs, voici l’homélie prononcée par le Pape François, hier 13 janvier 2019.

_____

« La transmission de la foi est d’abord un devoir des parents« , a souligné le pape François en baptisant 27 enfants d’employés du Vatican, pour la fête du Baptême du Seigneur.

Le pape a célébré la messe dominicale dans la chapelle Sixtine au Vatican, entouré des familles des nouveaux-nés – 12 garçons et 15 filles – qu’il a baptisés. Une célébration scandée de pleurs de nourrissons, au cours de laquelle le pape François a voulu mettre à l’aise les mères : « Allaitez vos enfants, tranquillement, c’est ce que veut le Seigneur. »

« Avant d’être étudiée, a-t-il expliqué dans son homélie, la foi doit être transmise, et c’est un travail qui vous revient. C’est un devoir que vous recevez aujourd’hui : transmettre la foi, la transmission de la foi. Et cela se fait à la maison. Parce que la foi est transmise “en dialecte”: le dialecte de la famille, le dialecte de la maison, dans le climat de la maison. C’est votre tâche : transmettre la foi par l’exemple, par les paroles. »

« Mais l’important, a insisté le pape, est de transmettre la foi par votre vie de foi : qu’ils voient l’amour des époux, qu’ils voient la paix à la maison, qu’ils voient que Jésus est là. » Et de recommander aux parents : « ne vous disputez jamais devant vos enfants, jamais… faites-le, mais qu’ils ne l’entendent pas, qu’ils ne le voient pas ».

Lire l’intégralité de l’homélie sur:

https://fr.zenit.org/articles/bapteme-dans-la-chapelle-sixtine-le-devoir-de-transmission-des-parents/



SOLENNITÉ DE SAINTE MARIE, MÈRE DE DIEU ET 52ème JOURNÉE MONDIALE DE LA PAIX

Messe du 1er janvier : le véritable héroïsme, la vraie force, la vraie sagesse

Chers visiteurs, pour débuter cette première journée de l’année, nous vous proposons l’homélie du Saint Père prononcé ce jour.

Dans un monde ou « se montrer méchant semble même être parfois un signe de force… nous avons besoin d’apprendre des mères que l’héroïsme réside dans le fait de se donner ; la force, dans le fait d’avoir de la pitié ; la sagesse, dans la douceur ». C’est ce qu’a affirmé le pape François en célébrant la messe dans la basilique Saint-Pierre au premier jour de l’année 2019.

Pour la solennité de Sainte Marie Mère de Dieu et 52e Journée mondiale de la paix, le pape a encouragé à « se laisser regarder par la Vierge. Quand elle nous regarde, elle ne voit pas des pécheurs, mais des fils » : « Laissons-nous regarder par elle, laissons-nous embrasser, laissons-nous prendre par la main. »

Et d’insister : « Dieu ne s’est pas passé de sa Mère : à plus forte raison en avons-nous besoin… La Vierge n’est pas optionnelle : elle doit être accueillie dans la vie. Elle est la Reine de la paix, qui est vainqueur du mal et conduit sur les voies du bien, qui rétablit l’unité entre ses enfants, qui éduque à la compassion. »

« L’Église aussi, a-t-il souligné, a besoin de renouveler son étonnement d’être la demeure du Dieu vivant, l’Épouse du Seigneur, la Mère qui engendre des fils. Autrement, elle risque de ressembler à un beau musée du passé. »

Lire l’intégralité de l’homélie en cliquant sur : https://fr.zenit.org/articles/1er-janvier-le-veritable-heroisme-la-vraie-force-la-vraie-sagesse/



ANGÉLUS DU PAPE FRANCOIS – 30 DÉCEMBRE 2018

Chers visiteurs, nous vous proposons de trouver ci-dessous les paroles du Saint Père lors de l’Angélus du jour. Une information de

Conseil du pape pour la guérison des relations en famille, et pour toujours « retrouver » Jésus

En ce dimanche de la Sainte Famille, le pape François a proposé une lecture de l’évangile du jour et il a invité à la guérison des blessures en famille en donnant quelques conseils, y compris pour « retrouver » Jésus.

Le pape a présidé la prière de l’angélus de midi, ce dimanche 30 décembre 2018, place Saint-Pierre, en présence de quelque 50 000 personnes.

Il a exprimé son souci pour les blessures familiales et il a fait observer que « quand il y a des problèmes dans les familles, on considère pour acquis que nous avons raison et nous fermons la porte aux autres »: « Au contraire, il faut penser: « Mais qu’est-ce que cette personne a de bon? », et s’émerveiller de ce « bon » », a conseillé le pape.

Il a constaté que « cela aide l’unité de la famille »: « Si vous avez des problèmes en famille, pensez aux choses bonnes qu’a ce parent avec lequel vous avez des difficultés, et émerveillez-vous de cela. Et cela aidera à guérir les blessures de famille. »

Le pape a aussi évoqué l’angoisse de Marie et Joseph qui ne trouvent plus Jésus, il a suggéré de ressentir cette angoisse lorsque l’on s’éloigne de Jésus.

« Et aujourd’hui, a encouragé le pape, rentrons à la maison avec ces deux mots: stupeur et angoisse. Est-ce que je sais éprouver de la stupeur quand je vois les choses bonnes des autres, et ainsi résoudre les problèmes familiaux? Est-ce que je ressens de l’angoisse lorsque je m’éloigne de Jésus? »

Lire la totalité du texte sur: https://fr.zenit.org/articles/angelus-un-conseil-du-pape-pour-la-guerison-des-relations-en-famille/

 



BENEDICTION « URBI ET ORBI » DU PAPE FRANCOIS

Chers, visiteur, en ce jour de Noël, voici les paroles du pape, rapportées pour nous par « Puissions-nous tous recevoir la paix et le réconfort par la naissance du Sauveur et, en nous sentant aimés par l’unique Père céleste, nous retrouver et vivre comme des frères! »: le pape François a souhaité en ces termes que les peuples du monde retrouvent la paix et la fraternité signifiées par le mystère de Noël, à l’occasion de la traditionnelle bénédiction sur la ville et sur le monde – Urbi et Orbi – de ce mardi 25 décembre 2018.

Devant l’Enfant de la crèche, le pape a spécialement prié pour le bonheur des enfants du monde et les minorités persécutées. Il a exprimé ses vœux pour huit pays ou régions qui le préoccupent particulièrement en ce moment: Terre Sainte, Syrie, Yémen, Afrique, Corée, Ukraine, Nicaragua et Venezuela.

« Par son incarnation, le Fils de Dieu nous indique que le salut passe par l’amour, l’accueil, le respect de notre pauvre humanité que nous partageons tous dans une grande variété d’ethnies, de langues, de cultures…, mais tous en tant que frères en humanité ! », a insisté le pape.

Le pape a ensuite prié avec la foule l’Angélus de Noël.

Le cardinal proto-diacre, Renato Raffaelle Martino, a annoncé la bénédiction « Urbi et Orbi » qui accorde l’Indulgence plénière (*) aux conditions habituelles prévues par l’Église, notamment de communion et de réconciliation sacramentelles. Y compris pour les personnes qui la reçoivent partout dans le monde grâce aux moyens de communication modernes, à l’intention des vivants ou d’un défunt.

Après la bénédiction, le pape a souhaité à tous un Noël de « solidarité » et d’ »espérance »: « Je vous renouvelle mes vœux de Noël. Joyeux et saint Noël! Chers frères et sœurs d’Italie et de différents pays, ainsi que ceux qui sont connectés par la radio, la télévision et d’autres médias, merci de votre présence en ce jour où nous contemplons l’amour de Dieu apparu dans le monde avec la naissance de Jésus. Que cet amour favorise l’esprit de collaboration pour le bien commun, ravive la volonté d’être solidaires, et donne à chacun l’espérance qui vient de Dieu. Joyeux et saint Noël! »

La bénédiction a été précédée et suivie par les hymnes du Vatican et de l’Italie joués par les fanfares de leurs corps d’armées respectifs, en présence de quelque 50 000 personnes.

Accéder à l’intégralité du texte, en cliquant sur:

https://fr.zenit.org/articles/urbi-et-orbi-noel-ou-la-fraternite-retrouvee-texte-complet/

(*) L’indulgence plénière est une grâce offerte par Dieu, notamment à l’occasion Noël. La faute est effacé par le sacrement du pardon (confession). Mais ce sacrement n’enlève pas la peine temporelle due au péché, qui se traduit généralement par un temps de purgatoire si elle n’est pas d’abord purgée sur terre par des actes de foi et de charité (actes de réparation). Cette peine temporelle peut être atténuée voire effacée par l’indulgence. L’indulgence est dite partielle ou plénière, selon qu’elle libère partiellement ou totalement de la peine temporelle due pour le péché.



PAROLES DU PAPE FRANCOIS LORS DE L’ANGÉLUS DU 23 DÉCEMBRE

Chers visiteurs, voici les paroles du Saint Père lors de l’Angélus de ce jour, collectées pour vous sur

  • TSUNAMI EN INDONÉSIE:

    Le pape François a appelé à la solidarité, lors de l’angélus de ce 23 décembre 2018, après le Tsunami qui a fait au moins 222 morts et des centaines de blessés en Indonésie.

    Après la prière mariale, le pape s’est tourné « vers les populations d’Indonésie touchées par de violentes catastrophes naturelles, qui ont causé de graves pertes de vies humaines, de nombreux déplacés et sans-abri et d’importants dégâts matériels ».

    « J’invite tout le monde, a-t-il déclaré, à s’unir à moi dans la prière pour les victimes et leurs proches. Je suis spirituellement proche des déplacés et de toutes les personnes éprouvées, implorant de Dieu le soulagement de leur souffrance. »

    Et le pape François de lancer un appel : « que notre solidarité et le soutien de la communauté internationale ne fassent pas défaut à nos frères et sœurs ». Il a alors prié un Je vous salue Marie avec la foule réunie place Saint-Pierre.

    Lire la totalité du texte sur: https://fr.zenit.org/articles/tsunami-en-indonesie-appel-du-pape-a-la-communaute-internationale/

  • NOËL, LES PORTES DE LA COMMUNAUTÉ CHRÉTIENNE, SONT OUVERTES A TOUS:

    A la veille de Noël, ce 23 décembre 2018, le pape François a adressé une pensée particulière « à tous ceux qui sont loin de leur famille et de leur terre ». « Notre Père céleste ne vous oublie pas et ne vous abandonne pas », a-t-il affirmé en célébrant l’angélus.

    « Si vous êtes chrétiens, a-t-il ajouté, je vous souhaite de trouver dans l’Église une vraie famille, où expérimenter la chaleur de l’amour fraternel. Et à tous ceux qui sont loin de leur famille, chrétiens et non chrétiens, je dis : les portes de la communauté chrétienne sont ouvertes, Jésus naît pour tous et donne à tous l’amour de Dieu. »

    Lire la totalité du texte sur: https://fr.zenit.org/articles/noel-les-portes-de-la-communaute-chretienne-sont-ouvertes-a-tous-lance-le-pape/