Tous les articles par administrateur2nied



UBI CARITAS ET AMOR

Chers Visiteurs, en ce Jeudi Saint, voici en partage ce très joli chant de Taizé:

Ubi caritas et amor, ubi caritas Deus ibi est. (Là où sont la Charité et l’Amour Dieu est présent)

 Ô Christ, c’est ton amour qui nous rassemble tous.

Que ton amour, ô Jésus Christ, soit maître de nos vies.

Aimons-nous les uns les autres comme Dieu nous aime.

Vivant d’un même pain, n’ayons qu’un même amour.

 L’amour de Dieu en Jésus Christ nous apporte la joie éternelle.

 L’amour de Dieu en Jésus Christ demeure à jamais.



LETTRE DU PÈRE GEORGES DEPTULA

Chers Visiteurs, de la Communauté de Paroisse…et d’ailleurs, nous vous invitons à prendre connaissance de la lettre du père Georges, parue aussi sur le site de notre Archiprêtré                          https://paroissesboulay.com/

-:-:-:-

Vivre le temps pascal pour grandir dans la foi !

Si Pâques est, en définitif, un heureux événement pour Jésus, elle est aussi un heureux bouleversement pour ses disciples. Oui, car jusqu’à ce moment-là, ils ne savaient pas ce que voulait dire Jésus quand il annonçait sa résurrection d’entre les morts. C’est seulement quand ils ont rencontré leur Maître vivant, qu’ils sont devenus réellement ses disciples et ils ont cru en ses paroles. Ils ont donc cru en un vivant qui a conquis pour nous le pouvoir au ciel et sur la terre.

Un spécialiste du Nouveau Testament a écrit il y a trente ans un livre bien connu sous le titre de « L’Ombre du Galiléen ». Gerd Theissen dit : « mais si Dieu peut redonner vie à un mort, ne peut-il également revivifier nos cœurs de l’Esprit de vie et nous rendre capables de choses que personne ne prendrait jamais pour possibles ? »

Et il y a dans l’histoire de la résurrection de Jésus des choses de l’ordre de l’impossible dont beaucoup ont du mal à croire. Mais malgré toutes les questions et les doutes qui accompagnent le retour de Jésus vivant, une chose est bien affirmée dans les écrits du Nouveau Testament, à savoir que nombreux étaient ceux qui ont vu Jésus de nouveau vivant. Et beaucoup ont trouvé la vérité dans ses paroles. Il est apparu à plusieurs après sa mort. Notre auteur poursuit son chemin et s’interroge sur la vérité de ces rencontres.

Et si ces apparitions n’étaient qu’imagination et hallucinations ? Difficile à répondre, car il ne s’agit pas d’un seul homme ou d’une Marie-Madeleine seulement.

Les disciples ont bien repris, tous ensemble leur place aux côtés de Jésus de l’après Pâques, car ils ont cru que Dieu était aux côtés de Jésus, même après sa mort. C’est l’Esprit de Dieu qui les a aidés à choisir le nouveau Jésus.

Il est donc vital pour nous aussi de nous laisser conduire par l’Esprit de la Pentecôte. C’est aussi important pour toute l’Église d’apprendre, grâce à l’Esprit, un langage toujours nouveau pour parler de Dieu et de ses merveilles aux hommes d’aujourd’hui. Savoir reconnaître qu’on ne sait pas tout de Dieu et qu’on ne comprend pas tout du sens de la mort de Jésus n’est pas une honte pour nous, car le mystère de la mort et de la résurrection de Jésus est grand. Mais il y a quelque chose d’essentiel à apprendre en ce temps pascal en observant les événements qui suivent la résurrection. C’est d’abord ce grand retournement que les disciples de Jésus ont vécu. C’est leur foi, leur engagement à sa suite, et leur courage de parler de lui malgré toutes les difficultés rencontrées.

Malgré le refus de certains, et même les persécutions, ils n’ont pas arrêté de parler de lui en l’annonçant comme un véritable médiateur entre Dieu et les hommes.

                                                                                              Georges DEPTULA



L’HEURE SAINTE A GETHSEMANI

Chers Visiteurs, demain Jeudi Saint, de 21h00 à 22h15, vous pourrez vivre « l’Heure Sainte », présidée par le Custode de Terre Sainte, Fr. Francesco Patton, ofm, dans la Basilique de l’Agonie à Gethsémani, à Jérusalem, grâce au « Live streaming » de

Christian Media Center

Pour cela il suffira de cliquer sur le logo ci-dessus pour vous connecter.

Mais comment se présente cette « Heure Sainte » ? Voici la présentation faite par la Custodie de Terre Sainte

Pour lire le livret d’accompagnement de l’Heure Sainte, en plusieurs langues, cliquer sur le lien ci-dessous:

https://cdn.cmc-terrasanta.org/e/2020/Hora_Sancta_Giovedi_santo.pdf



TROIS MINUTES A L’ECOLE DE CHARITÉ N°41

Chers Visiteurs, voici notre rendez vous du jour du Carême, préparé pour nous par

Lectio Divina : Jérusalem, la ville qui tue Jésus

« En ce mercredi de la Semaine sainte, réfléchissons au mystère de notre liberté et de la possibilité du « refus de Dieu » que symbolise Jérusalem, la ville qui n’a pas voulu reconnaître que Dieu la visitait. »

Accéder à l’article en cliquant sur le bandeau ci-dessus:

 

LE MONDE VU DE ROME – TITRE AU 8 AVRIL 2020

Chers Visiteurs, voici les derniers titres développés pour nous par

ZENIT – Francais

Fonds d’urgence pour les suites de la pandémie

« Grâce aux Œuvres pontificales missionnaires« 

Zenit:  » Le pape François a institué un Fonds d’urgence grâce aux Œuvres pontificales missionnaires (OPM) afin d’aider les personnes et communautés frappées par la diffusion du Covid-19, indique l’agence vaticane Fides ce lundi 6 avril 2020.

 Le pape a indiqué 750.000 USD comme contribution initiale pour le fond et a demandé à ces réalités de l’Église qui en ont la possibilité de contribuer à ce Fonds au travers des Œuvres pontificales missionnaires de chaque pays.

Le président des Œuvres pontificales missionnaires, Mgr Giampietro Dal Toso, a demandé aux Œuvres, « présentes dans chaque diocèse du monde, de faire leur possible pour soutenir cette initiative importante du Saint-Père. » (…) « 

Lire la suite de l’information en cliquant sur la photo:

Accéder aux derniers titres en cliquant sur le logo ci-dessous:

ZENIT – Francais

Faire un don à OPM en cliquant sur ce logo



SÉMINAIRE CONNECTÉ DE SOCABI – AVRIL 2020

Le prochain Séminaire connecté,  aura lieu tel que prévu le 30 avril à 14h, heure avancée de l’Est nord-américain, et recevra Jean Grou, rédacteur en chef de Vie liturgique et Prions en Église, qui analysera comment Jésus se rendait présent aux personnes qu’il rencontrait.

La présentation durera environ 45 minutes et sera suivie d’une période de questions.

Les Séminaires connectés sont offerts gratuitement et on y participe, peu importe où l’on se trouve, depuis son ordinateur.

Pour s’inscrire : http://eepurl.com/dIplbX.

Et pour se connecter le jour de l’événement, il suffit de se rendre au :

https://classevirtuelle.ulaval.ca/rms3c9lt3sch/?proto=true



TROIS MINUTES A L’ECOLE DE LA CHARITE N°40

Père Jean Rodhain: Un homme de notre temps

« En avance sur son temps, il fut un homme de notre temps. » Ces paroles de Mgr Lustiger prononcées en 2000 reflètent bien la personnalité prophétique de Mgr Rodhain. Son œuvre, immense, rayonne bien au-delà de la France. »

Pour accéder à l’article, cliquer sur le logo ci dessous:

 

COVID 19 – ET SI LA PANDÉMIE RAPPROCHAIT LES RELIGIONS ?

Chers Visiteurs, et si cette terrible pandémie aidait à rapprocher les peuples et faire admettre la religion de « l’autre » ? Voici un article publié sur le site de

sur les relations entre l’Iran et le Vatican (*).

-:-:-:-

http://www.fides.org/’Ayatollah Alireza Arafi

 Qom (Agence Fides) – « Un remerciement pour la sollicitude démontrée par le Pape François à l’encontre des pauvres et des nécessiteux en cette époque de pandémie et la proposition d’intensifier la collaboration et l’échange d’expériences avec les institutions catholiques, de manière à « créer une communauté des religions célestes au service de l’humanité » : tels sont les messages clefs contenus dans une lettre adressée au Pape François par l’Ayatollah iranien Alireza Arafi, Recteur de l’Université internationale Al Mustafa de Qom, au nom du séminaire de l’Iran dont il est le chef et des professeurs de cette communauté universitaire chiite.
La diffusion du corona virus – indique la missive parvenue à l’Agence Fides – « a causé des souffrances à des pays et à des nations », troublant également chercheurs et responsables religieux. Les maîtres religieux et leurs élèves, à Qom et dans l’ensemble de l’Iran – écrit l’Ayatollah – « invoquent la miséricorde de Dieu pour ceux qui ont perdu la vie et la guérison de ceux qui sont malades » et « expriment leur gratitude au Pape et à tous ceux qui ont à cœur les faibles et les nécessiteux », (…)

Lire l’intégralité de l’article en cliquant sur la photo: 

(*) Revoir aussi l’article: http://stpierredes2nied.free.fr/?p=9760