Archives de catégorie : Homélies

homélies



HOMÉLIE DOMINICALE – DIMANCHE 5 AVRIL 2020

Dimanche 5  Avril 2020

Dimanche des Rameaux et de la Passion

-:-:-:-

Homélie du père Charles André Sohier, prêtre ermite.

-:-:-

« Ce récit de la passion selon saint Mathieu est plus qu’un simple reportage. Il manifeste que Jésus, à travers sa passion et sa mort, accomplit les Écritures… Loin d’être le jouet des événements, Jésus les domine. Il choisit en pleine connaissance de cause et en toute liberté le chemin de Dieu. Il refuse de s’opposer à la violence par la violence… il refuse de recourir à une intervention miraculeuse, il endure la trahison de Judas, le reniement de Pierre, l’injustice des fausses accusations, les humiliations, la flagellation, la crucifixion…

(…)

Ce Jésus, mort et ressuscité, il nous a ouvert un chemin. Nombreux sont ceux et celles qui le suivent car c’est un chemin de Vie. La branche de buis qu’on porte aujourd’hui, prenons  le temps de réfléchir sur ce qui est le cœur de notre foi. Ce rameau n’est pas un porte bonheur pour arrêter la foudre. Si nous fixons un rameau vert sur le crucifix, c’est pour nous rappeler que le bois de la croix a refleuri. Plus que jamais, osons le croire en ces temps difficiles où nous passons. Jésus est avec nous, au-milieu de nous.

La croix n’est plus un signe de mort. Elle est devenue l’arbre de la Vie.

Lire l’intégralité de l’homélie en cliquant sur la photo:



HOMÉLIE DOMINICALE

Dimanche 28 Mars 2020

5ème Dimanche de Carême

-:-:-:-

Homélie du père Yvon  Père Yvon-Michel Allard, (s.v.d., directeur du Centre biblique des Missionnaires du Verbe Divin, Granby, QC, Canada.)

-:-:-

« Je suis la résurrection et la vie. Qui croit en moi, même s’il meurt,  vivra. »

« La liturgie de ce dimanche continue à nous préparer au renouvellement des promesses de notre baptême pendant la liturgie de la vigile pascale. Dans l’épisode de la Samaritaine, Jésus nous a révélé qu’il était une source d’eau vive; lors de sa rencontre avec l’aveugle de naissance, il se présente comme la lumière du monde; et aujourd’hui, à travers la résurrection de Lazare, il dit à Marthe qu’il est la résurrection et la vie.

yNous vivons dans un monde de morts violentes et de tyrans de toutes sortes pour qui la vie des autres n’a aucune valeur. Les films d’horreur, de vengeance et de guerres, les jeux électroniques, la télévision et l’Internet semblent incapables d’assouvir la soif de violence et de destruction de notre monde. Les gens aiment suivre les drames passionnels, les attaques terroristes et les guerres dans toutes les parties du globe, en direct et en couleurs. Nous appartenons à une civilisation aspirée dans le tourbillon de la violence, de la torture, du meurtre, des exécutions, des guerres, des génocides et du terrorisme. (…)

À travers cette civilisation attirée par la destruction et la mort, le Christ nous parle aujourd’hui de vie et d’espérance. «Celui qui croît en moi a (maintenant) la vie éternelle!» Il nous redit, en appelant Lazare hors de son tombeau : «Sors du tombeau… Je suis la résurrection et la vie… Celui et celle qui croit en moi, même s’il meurt vivra.»

Lire l’intégralité de l’homélie en cliquant sur l’image



LE MONDE VU DE ROME : TITRES AU 22 MARS 2020

Chers Visiteurs, voici les derniers titres développés pour nous par

ZENIT – Francais

-:-:-:-

« Angélus : le pardon du Seigneur enlève l’obscurité du péché« 

Angélus Du 22 Mars 2020, Capture Vatican Media

Zenit: « Le péché est comme un poison sombre qui couvre notre visage et qui nous empêche de voir clairement… le pardon du Seigneur enlève cette couche d’ombre et de ténèbres », a souligné le pape François à l’angélus qu’il présidait ce 22 mars 2020, depuis la bibliothèque du palais apostolique.

Que le Carême, a-t-il souhaité dans sa méditation retransmise en direct vidéo, « soit un temps opportun et précieux pour nous rapprocher du Seigneur, en demandant sa miséricorde, dans les diverses formes que notre Mère l’Eglise nous propose ».

Lire l’homélie en cliquant sur la photo:

Accéder aux derniers titres en cliquant sur le logo ci-dessous:

ZENIT – Francais



HOMÉLIE DOMINICALE DU 22 MARS 2020

Dimanche 22 mars 2015

4ème Dimanche de Carême

-:-:-:-

Homélie du père Charles-André Sohier, prêtre ermite

 «  Le petit rouquin aux beaux yeux avait humainement peu de chance d’être choisi comme roi d’Israël. C’est pourtant lui, le dernier-né, le benjamin, qui fut choisi. David ! Un bien mauvais choix auraient pu penser ses frères écartés ! Mais Dieu ne juge pas selon les apparences, mais regarde le cœur. « L’Esprit du Seigneur s’empara de David à partir de ce jour-là » (1ère lecture) (…)

Mettons tout autant nos pas dans ceux du mendiant né aveugle. Il ne pouvait voir la lumière. Jésus refait pour lui le geste du créateur. Cet homme né dans les ténèbres est le vivant symbole de l’humanité plongée dans la nuit de l’incroyance. (…)

Nous avons toujours à poursuivre notre initiation baptismale. Nous avons à nous laisser abreuver de l’eau vive de sa parole, comme la Samaritaine, pour célébrer le culte en esprit et vérité. Nous sommes invités, particulièrement en Carême, à renaître d’eau et d’Esprit Saint, pour, le regard purifié, accéder à la claire vision du Ressuscité. Ainsi, serons-nous les témoins de la transfiguration qu’il opère en nous. »

Lire l’intégralité de l’homélie en cliquant sur la photo



HOMÉLIE DOMINICALE

Dimanche 15 mars 2015

3ème Dimanche de Carême

-:-:-:-

Homélie du père Charles-André Sohier, prêtre ermite

« Midi sur la plaine et sur le blé. Jésus est fatigué par cette route de grand soleil. Il s’est assis au bord d’un puits, celui-là même que fréquentaient jadis Jacob et ses troupeaux. Que de caravanes, de lassitudes et soifs ont abouti là ! Mais aussi que de rencontres, d’alliances et de rendez-vous amoureux se sont tissés auprès de ces eaux vives !

Elle, elle vient avec sa cruche. Elle porte toute la fatigue de sa vie, une soif d’amour jamais étanchée. ../…

C’est une femme seule, une Samaritaine, et qui n’est pas en règle avec le mariage : trois raisons largement suffisantes, pour un bon juif, d’éviter tout contact !

Mais Jésus ignore ces risques de contamination : « Donne-moi à boire ». …/…

Jésus est aussi l’Époux divin qui vient pleinement assouvir notre faim d’être aimé et d’aimer en retour. Demandons à la Samaritaine d’intercéder pour nous. Qu’elle nous obtienne la grâce de cesser de mourir de soif à côté de la source d’eau vive ! Qu’elle nous conduise à Celui qui vient faire jaillir l’eau de la vie éternelle et nous apprendre l’adoration du Père en esprit et en vérité.

Lire l’intégralité de l’homélie en cliquant sur la photo.



LE MONDE VU DE ROME – TITRES AU 8 MARS 2020

Chers Visiteurs, nous avons le plaisir de partager avec vous les derniers titres diffusés par

ZENIT – Francais

-:-:-:-

Angélus : « une amitié divine qui ne demande rien en échange »

« Méditation du pape sur la Transfiguration »

-:-:-:-

Zenit: « Lorsque Jésus appelle, « il s’agit d’un choix gratuit, inconditionnel, d’une initiative libre, d’une amitié divine qui ne demande rien en échange », a souligné le pape François à la prière de l’angélus qu’il présidait depuis la bibliothèque du palais apostolique du Vatican, ce 8 mars 2020.

Introduisant la prière mariale, le pape a poursuivi : « Jésus ne choisit pas selon nos critères, mais selon son dessein d’amour. L’amour de Jésus n’a pas de mesure : il est amour, et Il choisit selon ce dessein d’amour… Etre témoins de Jésus est un don que nous n’avons pas mérité : nous nous sentons inadéquats, mais nous ne pouvons pas reculer avec l’excuse de notre incapacité. »

« En ce monde, marqué par l’égoïsme et par l’avidité, la lumière de de Dieu est assombrie pour les préoccupations du quotidien, a encore constaté le pape. Nous disons souvent : je n’ai pas le temps de prier, je ne suis pas capable de rendre un service en paroisse, de répondre aux demandes des autres… Mais nous ne devons pas oublier que le Baptême que nous avons reçu nous rend témoins, non pas de part nos capacités, mais par le don de l’Esprit. » » …/…

Pour lire l’intégralité de la méditation, cliquer sur la photo.

Pour accéder aux derniers titres, cliquer sur le logo ci-dessous:

ZENIT – Francais



HOMÉLIE DOMINICALE

Dimanche 8 Mars 2020

2ème Dimanche du Carême

Homélie du père Jean Compazieu

-:-:-:-

En ce 2ème dimanche du Carême, l’Église nous recommande moins un effort de jeûne qu’un effort de marche. Quand nous lisons la Bible, nous trouvons beaucoup de gens qui se mettent en marche. Mais à chaque fois, c’est vers un but bien précis. C’est ce qui s’est passé pour Abraham

  • (1ère lecture) : il a dû quitter son pays, sa parenté et la maison de son père ; il s’est mis en marche vers le pays que Dieu lui destinait …/…
  • L’apôtre Paul a, lui aussi, beaucoup marché. Il a parcouru différents pays pour annoncer l’Évangile au monde païen. Sa grande préoccupation était que la bonne nouvelle soit connue de tous…/…
  • L’Évangile que nous venons d’écouter nous ramène à un moment crucial de la vie de Jésus ; il est en chemin vers Jérusalem ; il vient d’annoncer à ses disciples qu’il y sera arrêté, condamné et mis à mort sur une croix…/…

Tout au long de ce Carême, nous sommes tous appelés à sortir de notre vie tranquille et à gravir la montagne pour aller à la rencontre du Seigneur. Rappelons-nous que ses paroles sont celles « de la Vie éternelle ». Nous sommes attirés par l’espérance de la  transfiguration finale. Alors comme Abraham, Paul et bien d’autres, mettons-nous en route pour suivre le Seigneur. Qu’il soit toujours avec nous et nous toujours avec lui pour que toute notre vie témoigne de l’amour qu’il nous porte.

Lire l’intégralité de l’homélie en cliquant sur l’image.



HOMÉLIE DOMINICALE DU 1er MARS 2020

Dimanche 1er Mars 2020

1er Dimanche du Carême

Homélie du père Jean Compazieu

-:-:-:-

Depuis mercredi dernier, nous sommes entrés dans le temps du Carême. Ils sont nombreux ceux et celles qui ne savent plus très bien ce que c’est. Beaucoup pensent d’abord aux privations : on jeûne… on ne mange pas de viande… Les enfants ajoutent qu’on ne mange pas de bonbons…

Oui, bien sûr, tout cela peut faire partie du Carême. Mais ces privations ne sont que des moyens. Le véritable but de ces quarante jours c’est de nous débarrasser…/…Les textes bibliques de ce dimanche nous apportent un éclairage lumineux.

  • Le récit de la Genèse (1ère lecture) nous dit que l’homme a été créé pour le bonheur, la paix et la joie. Dieu veut notre bien et celui de notre monde…/…
  •  L’Évangile de ce jour nous dit que Jésus y a été affronté. Derrière ces tentations, il y a quelqu’un../…

À chaque Eucharistie, le Seigneur ne demande qu’à nous nourrir du « Pain vivant descendu du ciel ». Il nourrit la foi ; il fait grandir l’espérance et nous donne la force d’aimer. Puissions-nous, tout au long de ce Carême à avoir toujours faim du Christ, seul Pain vivant,  et de toute parole qui sort de sa bouche.

Lire l’intégralité de l’homélie en cliquant sur la photo:

 



LE MONDE VU DE ROME – TITRES AU 23 FÉVRIER 2020

Chers Visiteurs et Amis du dimanche, voici les derniers titres développés pour nous par

ZENIT – Francais

-:-:-:-

Messe à Bari : « Aimer et pardonner, c’est vivre comme des vainqueurs »

« L’unique extrémisme chrétien« 

Zenit: « Aimer et pardonner, c’est vivre comme des vainqueurs », a affirmé le pape François en célébrant une messe à Bari, dans le sud de l’Italie, ce 23 février 2020. « C’est l’unique extrémisme chrétien », a-t-il ajouté et la plus grande révolution de l’histoire : l’amour.

Messe à Bari, capture Vatican Media
Messe À Bari, Capture Vatican Media

Après avoir rencontré les évêques de la région méditerranéenne dans la basilique Saint-Nicolas de Bari, le pape a rejoint le Corso Vittorio Emanuele II pour la messe dominicale en plein air. Dans son homélie, il a médité sur la parole du Christ : « Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent. »

« C’est la nouveauté chrétienne. C’est la différence chrétienne », a assuré le pape : « Prier et aimer : voici ce que nous devons faire … Sur l’amour envers tous, nous n’acceptons pas d’excuses, nous ne prêchons pas des complaisances confortables. Le Seigneur n’a pas été complaisant, il n’a pas fait de concessions, il nous a demandé l’extrémisme de la charité. »

Et d’exhorter : « Ne te préoccupe pas de la méchanceté des autres, de celui qui pense mal de toi. Commence au contraire par désarmer ton cœur par amour de Jésus », notamment en cessant de se plaindre de « ce qui ne va pas ».  En effet, « la culture de la haine se combat en luttant contre le culte de la plainte ».

La logique de Jésus « est perdante aux yeux du monde, mais gagnante aux yeux de Dieu », a souligné le pape par ailleurs : « Nous perdrons si nous défendons la foi par la force. »

« Aujourd’hui Jésus, avec son amour sans limites, met haut la barre de notre humanité », a-t-il conclu, en exhortant : « Choisissons aujourd’hui l’amour, même s’il coûte, même s’il va à contre-courant. Ne nous laissons pas conditionner par la pensée commune, ne nous contentons pas des demi-mesures. »

Lire l’intégralité de l’homélie en cliquant sur la photo.

Accéder aux autres titres en cliquant sur le logo ci-dessous:

ZENIT – Francais



HOMÉLIE DOMINICALE DU 23 FÉVRIER 2020

Dimanche 23 Février 2020

7ème Dimanche du Temps Ordinaire

Homélie du père Jean Compazieu

-:-:-:-

« Etre comme Dieu« 

Quand nous lisons la Bible, l’Ancien et le Nouveau Testament, nous découvrons un Dieu qui a vu la misère de son peuple et qui veut le sauver. Il fait sans cesse le premier pas vers nous.

  • Dans les lectures bibliques de ce jour, il nous montre la réponse qu’il attend de nous : « Soyez saints car moi, le Seigneur votre Dieu, je suis saint. » C’est un ordre que Dieu nous donne ; nous sommes tous appelés à la sainteté. Cela signifie que nous devons rejeter toute pensée d’orgueil et de haine. En Dieu, il n’y a pas de place pour la vengeance ni pour la rancune. Notre Dieu est amour. C’est à cela que nous sommes tous appelés…/…
  • Dans la seconde lecture, saint Paul s’adresse à des chrétiens qui n’avaient pas compris…/…
  • Dans l’Évangile, nous entendons Jésus s’adresser à des disciples rassemblés autour de lui sur la montagne. Il leur rappelle le commandement de l’ancienne alliance : « vous avez appris qu’il a été dit : Œil pour œil, dent pour dent… » À l’époque c’était déjà un progrès considérable par rapport à la vengeance sans mesure. Dieu voulait apprendre à son peuple à limiter la vengeance : une seule dent et pas toute la mâchoire. Nous vivons dans un monde qui souffre de l’escalade de la violence et de la haine. Tous les jours, on nous parle de guerres et d’attentats terroristes. Comment aimer ceux qui nous persécutent et nous font souffrir ?…/…

Nous chantons quelquefois : « Qu’il est formidable d’aimer ! » Mais par expérience nous savons que nous pourrions tout aussi bien chanter : « Qu’il est difficile d’aimer », surtout aimer à la façon de l’Évangile. Cette Eucharistie que nous allons célébrer vient nous redire tout l’amour du Christ pour nous. Qu’elle nous aide à demeurer dans cet amour et à en vivre chaque jour. Oui, Seigneur, « fais de nous des artisans de paix, des bâtisseurs d’amour ».

Lire l’intégralité de l’homélie en cliquant sur la photo.