Archives de catégorie : Varize



ANNONCES DE LA SEMAINE

Chers visiteurs de la Communauté de Paroisses Saint Pierre des Deux Nied, nous vous informons que des informations ont été insérées dans la rubrique des « Annonces de la semaine »:

  • Réunion d’information sur le nouveau projet pastoral. 
  • Vente du livret « L’Avent à l’école des Saints ».
  • Vente de Couronne de l’Avent.

 



SAINT MARTIN DE TOURS

Chers visiteurs de la Communauté de paroisses Saint Pierre des deux Nied, ce dimanche 11 novembre, outre l’Armistice de la 1ère guerre mondiale, la paroisse de Varize fêtera aussi sont saint patron Saint Martin. Mais quelle est l’histoire de ce saint ?

_____

Né en 316, dans une famille d’officiers dans une province romaine de Hongrie, Saint Martin encore adolescent s’engage dans un régiment de cavalerie sous l’Empereur Constantin. Affecté près d’Amiens, c’est pendant ce service militaire,  un soir d’hiver 334 qu’un événement va bouleverser sa vie : croisant un mendiant aux portes de la ville, il coupe son manteau en deux pour en partager la moitié avec le déshérité transi de froid.

La nuit suivante, Jésus lui apparaît en rêve, vêtu de son demi-manteau et dit : « Martin, qui n’est encore que catéchumène, m’a revêtu de cet habit. » Cette vision renforce sa piété naissante et le jeune homme reçoit le baptême à l’âge de 18 ans.

Au bout de deux ans de service militaire, il estime que sa foi de chrétien lui interdit d’être soldat. Il est alors jeté en prison pour trahison, mais les Gaulois se rendent par miracle et il est aussitôt libéré de ses obligations militaires.

Saint Martin rejoint Saint Hilaire de Poitiers

Mais Martin se rend à Tour où il devient disciple de Saint Hilaire de Poitiers (13 janvier). Son statut d’ancien militaire l’empêche de devenir prêtre. Quand celui-ci est banni, il rentre quelques temps en Italie et vit un bref moment reclus sur une île déserte. A 44 ans, il s’installe sur un domaine que Saint Hilaire lui indique et Martin y créé un petit ermitage où il est rejoint par de nombreux disciples. Ce premier monastère de Gaule, est le lieu de l’activité d’évangélisation de Saint Martin pendant 10 ans.

Il voyage dans l’Ouest prêchant et évangélisant. Il est nommé évêque de Tours en 371. La légende raconte que pour se soustraire à un tel honneur, il se réfugia dans un poulailler. Mais celui-ci était plein d’oies et leurs cacardements trahissent sa présence. (Depuis par tradition, l’oie rôtie est devenu le plat traditionnel à cuisiner le jour de la Saint Martin)

L’évêque Martin entreprend de convertir les païens de Touraine et de construire des églises pour leurs cultes. Il fonde ainsi un monastère à Marmoutier, en face de Tours, où il se retire fréquemment pour chercher la quiétude et la rigueur de la vie monacale. Le saint meurt à Candes, en 397.

Saint Martin fit figure de protecteur de l’armée durant la guerre Franco-Allemande de 1870-1871. Cette figure sera renforcée à la fin de la première guerre mondiale puisque l’armistice fut conclu le jour de la Saint Martin, ce qui est interprété comme un signe de son intercession en faveur de la France.



RECOLLECTION A L’ABBAYE D’ORVAL POUR LES CONFIRMANDS DE BOULAY-BOUZONVILLE

Chers visiteurs du Pays de Nied,

Quarante-huit jeunes confirmands du secteur de Boulay et de Bouzonville se sont retrouvés à l’abbaye cistercienne d’Orval  le samedi 7 avril pour une journée de récollection.

Accompagnés par leurs animateurs, par l’abbé Gérard Kaiser et par l’archiprêtre Jean-Louis Barthelmé, ils ont travaillé sur les sept dons de l’Esprit Saint qu’ils recevront le jour de leur confirmation. Ils ont également visité les ruines de l’abbaye, et découvert l’historique de ce lieu. 

Au fond d’une vallée où jaillit la source Mathilde, l’activité économique de cette abbaye tourne autour de l’accueil des visiteurs, et dans la fabrication de la bière trappiste d’Orval et du fromage. Les jeunes confirmands ont assisté en fin de matinée à la messe avec les frères de la communauté.  L’après midi au cours des ateliers, les jeunes ont décoré leur bougie de confirmation, profité du joli cadre de l’abbaye pour méditer un texte et chanté des chants de louange à la chapelle. La journée s’est terminée par un temps de prière.

Les jeunes sont maintenant au bout de leur parcours qui se terminera en juin par le sacrement de la confirmation.

 

LECTURES DOMINICALES COMMENTEES

Dimanche 12 décembre 2017

Trente-deuxième dimanche du temps ordinaire

_____

1ère LECTURE

Livre de la Sagesse (6,12-16.)

La Sagesse est resplendissante, elle ne se flétrit pas. Elle se laisse aisément contempler par ceux qui l’aiment, elle se laisse trouver par ceux qui la cherchent. Elle devance leurs désirs en se faisant connaître la première. Celui qui la cherche dès l’aurore ne se fatiguera pas : il la trouvera assise à sa porte. Penser à elle est la perfection du discernement, et celui qui veille à cause d’elle sera bientôt délivré du souci. Elle va et vient à la recherche de ceux qui sont dignes d’elle ; au détour des sentiers, elle leur apparaît avec un visage souriant ; dans chacune de leurs pensées, elle vient à leur rencontre.

Parole du Seigneur

(Consulter les commentaires de Marie Noëlle Thabut, après les textes)

_____

PSAUME

Psaume 63(62),2.3-4.5-6.7-8.

Dieu, tu es mon Dieu, je te cherche dès l’aube : mon âme a soif de toi ; après toi languit ma chair, terre aride, altérée, sans eau.

Je t’ai contemplé au sanctuaire, j’ai vu ta force et ta gloire. Ton amour vaut mieux que la vie : tu seras la louange de mes lèvres !

Toute ma vie je vais te bénir, lever les mains en invoquant ton nom. Comme par un festin je serai rassasié ;

la joie sur les lèvres, je dirai ta louange.

Dans la nuit, je me souviens de toi et je reste des heures à te parler. Oui, tu es venu à mon secours : je crie de joie à l’ombre de tes ailes.

(Consulter les commentaires de Marie Noëlle Thabut, après les textes)

_____

2ème LECTURE

Première lettre de saint Paul Apôtre aux Thessaloniciens (4,13-18.)

Frères, nous ne voulons pas vous laisser dans l’ignorance au sujet de ceux qui se sont endormis dans la mort ; il ne faut pas que vous soyez abattus comme les autres, qui n’ont pas d’espérance. Jésus, nous le croyons, est mort et ressuscité ; de même, nous le croyons aussi, ceux qui se sont endormis, Dieu, par Jésus, les emmènera avec lui. Car, sur la parole du Seigneur, nous vous déclarons ceci : nous les vivants, nous qui sommes encore là pour la venue du Seigneur, nous ne devancerons pas ceux qui se sont endormis. Au signal donné par la voix de l’archange, et par la trompette divine, le Seigneur lui-même descendra du ciel, et ceux qui sont morts dans le Christ ressusciteront d’abord. Ensuite, nous les vivants, nous qui sommes encore là, nous serons emportés sur les nuées du ciel, en même temps qu’eux, à la rencontre du Seigneur. Ainsi, nous serons pour toujours avec le Seigneur. Réconfortez-vous donc les uns les autres avec ce que je viens de dire.

Parole du Seigneur

(Consulter les commentaires de Marie Noëlle Thabut, après les textes)

_____

EVANGILE

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu (25,1-13.)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples cette parabole :

« Le royaume des Cieux sera comparable à dix jeunes filles invitées à des noces, qui prirent leur lampe pour sortir à la rencontre de l’époux. Cinq d’entre elles étaient insouciantes, et cinq étaient prévoyantes : les insouciantes avaient pris leur lampe sans emporter d’huile, tandis que les prévoyantes avaient pris, avec leurs lampes, des flacons d’huile.

Comme l’époux tardait, elles s’assoupirent toutes et s’endormirent. Au milieu de la nuit, il y eut un cri : “Voici l’époux ! Sortez à sa rencontre.” Alors toutes ces jeunes filles se réveillèrent et se mirent à préparer leur lampeLes insouciantes demandèrent aux prévoyantes : “Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s’éteignent.”Les prévoyantes leur répondirent : “Jamais cela ne suffira pour nous et pour vous, allez plutôt chez les marchands vous en acheter.” Pendant qu’elles allaient en acheter, l’époux arriva. Celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée. Plus tard, les autres jeunes filles arrivèrent à leur tour et dirent : “Seigneur, Seigneur, ouvre-nous !” Il leur répondit : “Amen, je vous le dis : je ne vous connais pas.” Veillez donc, car vous ne savez ni le jour ni l’heure. »

Acclamons la parole de Dieu

_____

COMMENTAIRES DE MARIE NOËLLE

1ère LECTURE

 

PSAUME

 

2ème LECTURE

 

EVANGILE

NOUS VOUS SOUHAITONS UN AGRÉABLE 32ème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE



LECTURES DOMINICALES COMMENTEES

Dimanche 8 octobre 2017

Vingt-septième dimanche du temps ordinaire

_____

1ère LECTURE

Livre d’Isaïe (5,1-7.)

Je veux chanter pour mon ami le chant du bien-aimé à sa vigne. Mon ami avait une vigne sur un coteau fertile. Il en retourna la terre, en retira les pierres, pour y mettre un plant de qualité. Au milieu, il bâtit une tour de garde et creusa aussi un pressoir. Il en attendait de beaux raisins, mais elle en donna de mauvais. Et maintenant, habitants de Jérusalem, hommes de Juda, soyez donc juges entre moi et ma vigne ! Pouvais-je faire pour ma vigne plus que je n’ai fait ? J’attendais de beaux raisins, pourquoi en a-t-elle donné de mauvais ? Eh bien, je vais vous apprendre ce que je ferai de ma vigne : enlever sa clôture pour qu’elle soit dévorée par les animaux, ouvrir une brèche dans son mur pour qu’elle soit piétinée. J’en ferai une pente désolée ; elle ne sera ni taillée ni sarclée, il y poussera des épines et des ronces ; j’interdirai aux nuages d’y faire tomber la pluie. La vigne du Seigneur de l’univers, c’est la maison d’Israël. Le plant qu’il chérissait, ce sont les hommes de Juda. Il en attendait le droit, et voici le crime ; il en attendait la justice, et voici les cris.

-Parole du Seigneur-

(Les commentaires de Marie Noëlle Thabut sont consultables après les textes)

_____

PSAUME

Psaume 80(79),9-10.13-14.15-16a.19-20.

La vigne que tu as prise à l’Égypte, tu la replantes en chassant des nations. Tu déblaies le sol devant elle, tu l’enracines pour qu’elle emplisse le pays.

Pourquoi as-tu percé sa clôture ? Tous les passants y grappillent en chemin ; le sanglier des forêts la ravage et les bêtes des champs la broutent.

Dieu de l’univers reviens ! Du haut des cieux, regarde et vois : visite cette vigne, protège-la, celle qu’a plantée ta main puissante.

Jamais plus nous n’irons loin de toi : fais-nous vivre et invoquer ton nom ! Seigneur, Dieu de l’univers, fais-nous revenir ; que ton visage s’éclaire, et nous serons sauvés.

(Les commentaires de Marie Noëlle Thabut sont consultables après les textes)

_____

2ème LECTURE

Lettre de saint Paul Apôtre aux Philippiens (4,6-9.)

Frères, ne soyez inquiets de rien, mais, en toute circonstance, priez et suppliez, tout en rendant grâce, pour faire connaître à Dieu vos demandes. Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut concevoir, gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus. Enfin, mes frères, tout ce qui est vrai et noble, tout ce qui est juste et pur, tout ce qui est digne d’être aimé et honoré, tout ce qui s’appelle vertu et qui mérite des éloges, tout cela, prenez-le en compte. Ce que vous avez appris et reçu, ce que vous avez vu et entendu de moi, mettez-le en pratique. Et le Dieu de la paix sera avec vous.

-Parole du Seigneur-

(Les commentaires de Marie Noëlle Thabut sont consultables après les textes)

_____

EVANGILE

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu (21,33-43.)

En ce temps-là,  Jésus disait aux grands prêtres et aux anciens du peuple : « Écoutez cette parabole : Un homme était propriétaire d’un domaine ; il planta une vigne, l’entoura d’une clôture, y creusa un pressoir et bâtit une tour de garde. Puis il loua cette vigne à des vignerons, et partit en voyage. Quand arriva le temps des fruits, il envoya ses serviteurs auprès des vignerons pour se faire remettre le produit de sa vigne. Mais les vignerons se saisirent des serviteurs, frappèrent l’un, tuèrent l’autre, lapidèrent le troisième. De nouveau, le propriétaire envoya d’autres serviteurs plus nombreux que les premiers ; mais on les traita de la même façon. Finalement, il leur envoya son fils, en se disant : “Ils respecteront mon fils.” Mais, voyant le fils, les vignerons se dirent entre eux : “Voici l’héritier : venez ! tuons-le, nous aurons son héritage !” Ils se saisirent de lui, le jetèrent hors de la vigne et le tuèrent. Eh bien ! quand le maître de la vigne viendra, que fera-t-il à ces vignerons ? » On lui répond : « Ces misérables, il les fera périr misérablement. Il louera la vigne à d’autres vignerons, qui lui en remettront le produit en temps voulu. » Jésus leur dit : « N’avez-vous jamais lu dans les Écritures : ‘La pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre d’angle : c’est là l’œuvre du Seigneur, la merveille devant nos yeux !’ Aussi, je vous le dis : Le royaume de Dieu vous sera enlevé pour être donné à une nation qui lui fera produire ses fruits. »

Acclamons la parole de Dieu

______

COMMENTAIRES DE MARIE NOËLLE THABUT

1ère LECTURE

 

PSAUME

 

2ème LECTURE

 

EVANGILE

 

NOUS VOUS SOUHAITONS UN AGRÉABLE DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE



LECTURES DOMINICALES COMMENTEES

Vingt-deuxième dimanche du temps ordinaire

Dimanche 3 septembre 2017

_____

1ère LECTURE

Livre de Jérémie (20,7-9).

Seigneur, tu m’as séduit, et j’ai été séduit ; tu m’as saisi, et tu as réussi. À longueur de journée je suis exposé à la raillerie, tout le monde se moque de moi. Chaque fois que j’ai à dire la parole, je dois crier, je dois proclamer : « Violence et dévastation ! » À longueur de journée, la parole du Seigneur attire sur moi l’insulte et la moquerie. Je me disais : « Je ne penserai plus à lui, je ne parlerai plus en son nom. » Mais elle était comme un feu brûlant dans mon cœur, elle était enfermée dans mes os. Je m’épuisais à la maîtriser, sans y réussir.

Parole du Seigneur

(Consulter les commentaires de Marie Noëlle Thabut, en vous rendant après les textes)

_____

PSAUME

Psaume 63(62),2.3-4.5-6.8-9.

Dieu, tu es mon Dieu, je te cherche dès l’aube : mon âme a soif de toi ; après toi languit ma chair, terre aride, altérée, sans eau.

Je t’ai contemplé au sanctuaire, j’ai vu ta force et ta gloire. Ton amour vaut mieux que la vie : tu seras la louange de mes lèvres !

Toute ma vie je vais te bénir, lever les mains en invoquant ton nom. Comme par un festin je serai rassasié ; la joie sur les lèvres, je dirai ta louange.

Oui, tu es venu à mon secours : je crie de joie à l’ombre de tes ailes. Mon âme s’attache à toi, ta main droite me soutient.

(Consulter les commentaires de Marie Noëlle Thabut, en vous rendant après les textes)

_____

2ème LECTURE

Lettre de saint Paul Apôtre aux Romains (12,1-2).

Je vous exhorte donc, frères, par la tendresse de Dieu, à lui présenter votre corps – votre personne tout entière –, en sacrifice vivant, saint, capable de plaire à Dieu : c’est là, pour vous, la juste manière de lui rendre un culte. Ne prenez pas pour modèle le monde présent, mais transformez-vous en renouvelant votre façon de penser pour discerner quelle est la volonté de Dieu : ce qui est bon, ce qui est capable de lui plaire, ce qui est parfait.

-Parole du Seigneur-

(Consulter les commentaires de Marie Noëlle Thabut, en vous rendant après les textes)

_____

EVANGILE

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu (16,21-27).

En ce temps-là, Jésus commença à montrer à ses disciples qu’il lui fallait partir pour Jérusalem, souffrir beaucoup de la part des anciens, des grands prêtres et des scribes, être tué, et le troisième jour ressusciter. Pierre, le prenant à part, se mit à lui faire de vifs reproches : « Dieu t’en garde, Seigneur ! Cela ne t’arrivera pas. » Mais lui, se retournant, dit à Pierre : « Passe derrière moi, Satan ! Tu es pour moi une occasion de chute : tes pensées ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes. »

Alors Jésus dit à ses disciples : « Si quelqu’un veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive. Car celui qui veut sauver sa vie la perdra, mais qui perd sa vie à cause de moi la gardera. Quel avantage, en effet, un homme aura-t-il à gagner le monde entier, si c’est au prix de sa vie ? Et que pourra-t-il donner en échange de sa vie ? Car le Fils de l’homme va venir avec ses anges dans la gloire de son Père ; alors il rendra à chacun selon sa conduite. »

Acclamons la parole de Dieu

_____

COMMENTAIRES DE MARIE NOËLLE THABUT

 

1ère LECTURE

 

PSAUME

 

2ème LECTURE

 

EVANGILE

 

NOUS VOUS SOUHAITONS UN BON 22ème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE



DIMANCHE, CHANTONS ENSEMBLES

Chers visiteurs, le mois d’août se termine, et septembre et la Rentrée pointent à l’horizon. Nous vous proposons aussi de faire notre Rentrée en reprenant nos répétitions de chants afin de participer au mieux aux offices dominicaux et faire de ces rassemblements, un formidable moment de communion et de louange.

_____

22ème Dimanche du temps ordinaire

Samedi 2 septembre – Bionville

Dimanche 3 septembre – Varize

_____

ENTREE

 RASSEMBLES DANS TA MAISON DE LUMIÈRE (A63-74-2)

Cliquer sur ce lien: http://www.chantonseneglise.fr/jplayer.php?mp3=44431

Ref-Rassemblés dans ta maison de lumière,

Baptisés au feu de l’Esprit,

Par Jésus nous te chantons Dieu notre Père

1-Christ est le Vivant qui nous unit,

Un même sang coule en nos veines.

Le même souffle nous habite,

L’unique Amour fait de nous des frères.

2-Christ est le Berger qui nous conduit,

Vers le bonheur mène sa route.

Nous puiserons à ses eaux vives,

C’est le Sauveur d’où jaillit la Source

3-Christ est le Seigneur de toute vie,

Qu’Il soit béni pour son Royaume.

Il nous accueille en son Eglise,

Nos cœurs sont prêts : vienne sa parole

______

-Kyrie-  (messe XI)

_____

Gloria-(messe XI)

_____

-Alléluia-  (messe XI)

(Nous n’avons malheureusement pas trouvé de vidéo)

_____

Sanctus -(messe XI)

______

Agnus Dei – (messe XI)

______

Communion

PARTAGEONS LE PAIN DU SEIGNEUR (D39-31)

R1 : Partageons le pain du Seigneur à la table de l’univers

C’est le don sans retour de l’amour de notre Dieu.

 R2 : Nous chantons la croix du Seigneur qui se dresse sur l’univers

Comme un signe éclatant de l’amour de notre Dieu.

1– Venez à moi, vous tous qui succombez sous la fatigue

C’est moi qui porterai le poids de votre peine.

2 – Venez à moi, vous tous qui gémissez sous l’injustice,

C’est moi qui suis pour vous la loi libératrice.

3 – Venez à moi, vous tous qui trébuchez dans les ténèbres,

Sur vous se lèvera l’éclat de ma lumière.

4 – Venez à moi, vous tous dont on méprise l’espérance,

Je viens pour relever les humbles qui attendent.

5 – Venez à moi, vous tous qui avez faim du don céleste,

Je viens pour partager le pain de votre vie.

6 – Venez à moi, vous tous qui cheminez sans but sur terre,

Je viens pour vous montrer la route du Père.

7 – Venez à moi, vous tous qui convoitez richesse et gloire,

En moi la pauvreté a trouvé sa noblesse.

_____

Final

SAINTE MARIE DANS LA GLOIRE DU SEIGNEUR (V49-93)

R-Sainte Marie dans la gloire du Seigneur,

Mère du Christ, ouvre-nous à son royaume!

1-Dans un peuple en marche, Dieu te conduit.

Tu connais la grâce d’être avec lui.

2-Femme au cœur fidèle, Dieu te choisit.

Terre où vient le Verbe, tu portes fruit.

3-Arche d’Alliance, Dieu parle en toi.

Dans l’Esprit tu chantes: « Magnificat! »

_____

BONNE RÉPÉTITION ET RENDEZ VOUS A CE WEEK-END, A BIONVILLE ET A VARIZE.



POUR MARIE, CHANTONS ENSEMBLE.

Chers visiteurs du Pays de Nied,

Mardi nous fêterons ensemble, en l’église de Varize, la solennité de l’Assomption de la Vierge Marie. Afin de préparer au mieux cette célébration nous vous proposons ci dessous, le chants qui seront entonnés pendant la célébration.

_____

ASSOMPTION DE LA VIERGE MARIE 

Mardi 15 août – Varize

____

-PROCESSION ET ENTRÉE –

Béni sois tu Seigneur (V24)

R- Béni Sois Tu Seigneur

en l’honneur de la Vierge Marie

Béni Sois-Tu Seigneur

1-Vous êtes belle ô Notre Dame auprès du Père en paradis

Comblée de biens par le Seigneur dont l’amour chante en votre vie.

2-O Vierge Mère du Sauveur depuis toujours Dieu vous aimait

Pensant à Vous pour être là quand parmi nous Son Fils viendrait.

3-Le Seigneur vint un jour du temps pour partager notre labeur

Vous étiez là pour le donner à Sa mission de Rédempteur.

3-Dans Son Royaume de lumière où Dieu Vous place auprès de Lui

Vous êtes Reine et Vous brillez comme l’aurore après la nuit.

4-Et désormais dans tous les temps pauvres et grands de l’univers

Vous béniront d’être la Femme en qui le Verbe s’est fait chair.

_____

Kyrie – (messe de St Boniface)

_______

-Gloria -(messe de St Boniface)

_____

-Alléluia – (messe de St Boniface)

_____

-Sanctus – (messe de St Boniface)

_____

-Agnus Dei-   (messe de St Boniface)

_____

COMMUNION

« REGARDE L’ÉTOILE »

[Communauté de l’Emmanuel (C. Blanchard / I.Seguin)

D’après l’hymne de Saint Bernard – N° 19-17]

R- Regarde l’étoile, invoque Marie,

Si tu la suis, tu ne crains rien !

Regarde l’étoile, invoque Marie,

Elle te conduit sur le chemin !

  1. Si le vent des tentations s’élève,

Si tu heurtes le rocher des épreuves.

Si les flots de l’ambition t’entraînent,

Si l’orage des passions se déchaîne :

  1. Dans l’angoisse et les périls, le doute,

Quand la nuit du désespoir te recouvre.

Si devant la gravité de tes fautes

La pensée du jugement te tourmente :

  1. Si ton âme est envahie de colère,

Jalousie et trahison te submergent.

Si ton cœur est englouti dans le gouffre,

Emporté par les courants de tristesse :

  1. Elle se lève sur la mer, elle éclaire,

Son éclat et ses rayons illuminent.

Sa lumière resplendit sur la terre,

Dans les cieux et jusqu’au fond des abîmes.

Coda : Si tu la suis, tu ne dévies pas,

Si tu la pries, tu ne faiblis pas.

Tu ne crains rien, elle est avec toi,

Et jusqu’au port, elle te guidera.

_____

-FINAL-

 

Chez nous soyez Reine (V57)

R-Chez nous soyez Reine, nous sommes à vous

Régnez en Souveraine, chez nous, chez nous,

Soyez la Madone, qu’on prie à genoux

Qui sourit et pardonne, chez nous, chez nous.

1-Vous êtes notre Mère

Daignez à votre Fils

Offrir l’humble prière

De vos enfants chéris.

2-Gardez ô Vierge pure

cœur doux entre tous

Nos âmes sans souillure

Nos cœurs vaillants et doux

3-Dites à tous ceux qui peinent

Et souffrent sans savoir

Combien lourde est la haine

Et combien doux l’espoir.

4-Le soir quand les fatigues

Alourdissent nos corps

Gardez nos cœurs prodigues

D’amour pur et d’efforts.

_____

NOUS VOUS SOUHAITONS « BON CHANT » ET RENDEZ VOUS A MARDI

 



DIMANCHE, CHANTONS ENSEMBLE !

Chers visiteurs, dans la continuité des semaines précédentes, nous vous proposons, dans cette rubrique musicale, de diffuser les airs et paroles des chants prévus pour les prochaines messes dominicales. Ainsi, vous pourrez les consulter et vous familiariser avec les airs afin de participer aux chants lors des prochains offices, épaulant ainsi la chorale, pour faire de la célébration un grand et mélodieux partage.

_____

Nota : Cette rubrique sera mise en sommeil lors des mois de juillet et août (sauf pour le 15 août) et reprendra dès le mois de septembre.

_____

Samedi 1er juillet : Varize – Dimanche 2 juillet : Condé-Northen

13ème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE

_____

CHANT D’ENTRÉE

Dieu nous a tous appelés (A14-56-1)

R-Nous sommes le corps du Christ,

Chacun de nous est un membre de ce corps.

Chacun reçoit la grâce de l´Esprit pour le bien du corps entier. (Bis)

1 – Dieu nous a tous appelés à tenir la même espérance,

Pour former un seul corps baptisé dans l´Esprit.

Dieu nous a tous appelés à la même sainteté,

Pour former un seul corps baptisé dans l´Esprit.

2 – Dieu nous a tous appelés des ténèbres à sa lumière,

Pour former un seul corps baptisé dans l´Esprit.

Dieu nous a tous appelés à l´amour et au pardon,

Pour former un seul corps baptisé dans l´Esprit.

3 – Dieu nous a tous appelés à chanter sa libre louange,

Pour former un seul corps baptisé dans l´Esprit.

Dieu nous a tous appelés à l´union avec son Fils,

Pour former un seul corps baptisé dans l´Esprit.

_____

Kyrie (Messe de l’Ermitage)

_____

Gloria (Messe de l’Ermitage)

_____

Alleluia (Messe de l’Ermitage)

Xxx

_____

Sanctus (Messe de l’Ermitage)

_____

Agnus Dei (Messe de l’Ermitage)

_____

CHANT DE COMMUNION

Tu fais ta demeure en nous (D56-49)

R-Tu es là présent, livré pour nous.

Toi le tout petit, le serviteur.

Toi, le Tout Puissant, humblement tu t’abaisses.

Tu fais ta demeure en nous seigneur.

1-Le pain que nous mangeons,

le vin que nous buvons,

C’est ton corps et ton sang,

Tu nous livre ta vie,

Tu nous ouvre ton cœur,

Tu fais ta demeure en nous Seigneur.

2-Par le don de ta vie,

Tu désires aujourd’hui

reposer en nos cœurs,

Brûlé de charité, assoiffé d’être aimé,

Tu fais ta demeure en nous seigneur.

3-Unis à ton amour,

tu nous veux pour toujours

ostensoirs du sauveur

En notre humanité, tu rejoins l’égaré,

Tu fais ta demeure en nous Seigneur

_____

CHANT D’ENVOI

Tu es le Dieu des grands espaces (T171)

R- Tu es le Dieu des grands espaces et des larges horizons.

Tu es le Dieu des longues routes, des chemins vers l’infini.

1 – Tu es le Dieu qui dit: « Va! Quitte ton pays,

tes idées mortes et tes vieux préjugés.

Ta vie va refleurir; n’aie pas peur de mourir.

Laisse germer la Parole et la Foi. Tu porteras des fruits de joie. »

3 – Tu es le Dieu qui vient marcher sur nos chemins

Nous rencontrer et nous accompagner.

Lumière dans nos vies pour nous aider, la nuit

à traverser la mort et le danger et nous ouvrir la liberté.

6 – Tu es le vent violent qui nous pousse en avant

vers le grand large, comme des grands voiliers.

Quand tu souffles en nos cœurs, tu bouscules nos peurs

et nous quittons nos maisons bien fermées pour t’annoncer au monde entier.

_____

BON CHANT ET A DIMANCHE