Archives de catégorie : Hinckange



FÊTE DE SAINTE LUCIE A HINCKANGE (57)

Chers Visiteurs de l’Archiprêtré de Boulay, à vos agendas ! Voici une sympathique date à retenir.

FÊTE DE SAINTE LUCIE

Église Sainte Lucie d’Hinckange

Fête patronale de Hinckange

Dimanche 15 Décembre 2019

Messe à Hinckange à 10h30

Apéritif : Offert par le Conseil de Fabrique

Repas : COUSCOUS – FROMAGE – DESSERT

Réservation impérative avant le lundi 9 Décembre

Tarifs : Adultes 17€ – Enfants -10 ans 6€

Contacts : Roger MANGIN : 06 10 01 77 38

Gisèle FRISCH : 03 87 79 25 47 / 06 82 16 21 17



FETE PATRONALE DE BRECKLANGE, PAROISSE D’HINCKANGE

Chers visiteurs du Pays de Nied, voici une information à relever dans vos agendas.

Dimanche 12 Août 2018

Saint LAURENT : Fête patronale de BRECKLANGE

10h00 : Messe dans la chapelle de Brecklange

Apéritif offert par le Conseil de Fabrique à l’issue de la messe

REPAS

Jambon cuit au foin avec ses accompagnements, fromage et café

Tarifs : Adultes : 9€ ; enfants (-10 ans) : 5€

« Bénéfices au profit de la chapelle de Brecklange »

___

Réservation impérative avant le mardi 7 aôut

Contacts :    Marie Noëlle BAILLY :    06 40 12 81 44

Roger MANGIN :             06 10 01 77 38

Gisèle FRISCH :                03 87 79 25 47 / 06 82 16 21 17

Michel RELTIEN :            06 75 82 95 77



RECOLLECTION A L’ABBAYE D’ORVAL POUR LES CONFIRMANDS DE BOULAY-BOUZONVILLE

Chers visiteurs du Pays de Nied,

Quarante-huit jeunes confirmands du secteur de Boulay et de Bouzonville se sont retrouvés à l’abbaye cistercienne d’Orval  le samedi 7 avril pour une journée de récollection.

Accompagnés par leurs animateurs, par l’abbé Gérard Kaiser et par l’archiprêtre Jean-Louis Barthelmé, ils ont travaillé sur les sept dons de l’Esprit Saint qu’ils recevront le jour de leur confirmation. Ils ont également visité les ruines de l’abbaye, et découvert l’historique de ce lieu. 

Au fond d’une vallée où jaillit la source Mathilde, l’activité économique de cette abbaye tourne autour de l’accueil des visiteurs, et dans la fabrication de la bière trappiste d’Orval et du fromage. Les jeunes confirmands ont assisté en fin de matinée à la messe avec les frères de la communauté.  L’après midi au cours des ateliers, les jeunes ont décoré leur bougie de confirmation, profité du joli cadre de l’abbaye pour méditer un texte et chanté des chants de louange à la chapelle. La journée s’est terminée par un temps de prière.

Les jeunes sont maintenant au bout de leur parcours qui se terminera en juin par le sacrement de la confirmation.



REPAS « PÈLERINAGE A LOURDES »

Chers visiteurs de la Communauté Saint Pierre des Deux Nied et du secteur de Boulay,

Le dimanche 18 mars à 12h00 à la salle Saint Etienne de Boulay,  aura lieu un repas organisé au profit des jeunes qui partiront en pèlerinage à Lourdes. Parmi la vingtaine de jeunes inscrits,  trois sont résidents de notre communauté de Paroisses (Maeva, Romain et Xavier).

Menu

Apéritif, assiette lorraine, jambon braisé, frites, petits pois, fromage salade dessert

Tarifs : Adulte 16€, enfant -12 ans 10€

Possibilité d’emporter le repas

_____

Réservation avant le 12 mars

au presbytère de Boulay (09 72 96 42 77)

_____

L’ensemble des bénéfices seront dédié à réduire le coût du pèlerinage. Les personnes ne pouvant assister au repas pourront  aider nos jeunes par un don à déposer au presbytère sous enveloppe mentionnant  « Pastorale des jeunes – Pèlerinage de Lourdes »



LECTURES DOMINICALES COMMENTEES

Dimanche 4 mars 2018

Troisième dimanche de Carême

1ère LECTURE

Livre de l’Exode 20,1-17.

En ces jours-là, sur le Sinaï, Dieu prononça toutes les paroles que voici :

« Je suis le Seigneur ton Dieu, qui t’ai fait sortir du pays d’Égypte, de la maison d’esclavage. Tu n’auras pas d’autres dieux en face de moi. Tu ne feras aucune idole, aucune image de ce qui est là-haut dans les cieux, ou en bas sur la terre, ou dans les eaux par-dessous la terre. Tu ne te prosterneras pas devant ces dieux, pour leur rendre un culte. Car moi, le Seigneur ton Dieu, je suis un Dieu jaloux : chez ceux qui me haïssent, je punis la faute des pères sur les fils, jusqu’à la troisième et la quatrième génération ; mais ceux qui m’aiment et observent mes commandements, je leur montre ma fidélité jusqu’à la millième génération. Tu n’invoqueras pas en vain le nom du Seigneur ton Dieu, car le Seigneur ne laissera pas impuni celui qui invoque en vain son nom. Souviens-toi du jour du sabbat pour le sanctifier.

Pendant six jours tu travailleras et tu feras tout ton ouvrage ; mais le septième jour est le jour du repos, sabbat en l’honneur du Seigneur ton Dieu : tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni tes bêtes, ni l’immigré qui est dans ta ville. Car en six jours le Seigneur a fait le ciel, la terre, la mer et tout ce qu’ils contiennent, mais il s’est reposé le septième jour. C’est pourquoi le Seigneur a béni le jour du sabbat et l’a sanctifié.

Honore ton père et ta mère, afin d’avoir longue vie sur la terre que te donne le Seigneur ton Dieu. Tu ne commettras pas de meurtre. Tu ne commettras pas d’adultère. Tu ne commettras pas de vol. Tu ne porteras pas de faux témoignage contre ton prochain. Tu ne convoiteras pas la maison de ton prochain ; tu ne convoiteras pas la femme de ton prochain, ni son serviteur, ni sa servante, ni son bœuf, ni son âne : rien de ce qui lui appartient. »

-Parole du Seigneur-

(Les commentaires de Marie Noëlle Thabut sont consultables après les textes)

_____

PSAUME

Psaume 19(18),8.9.10.11.

La loi du Seigneur est parfaite, qui redonne vie ; la charte du Seigneur est sûre, qui rend sages les simples.

Les préceptes du Seigneur sont droits, ils réjouissent le cœur ; le commandement du Seigneur est limpide, il clarifie le regard.

La crainte qu’il inspire est pure, elle est là pour toujours ; les décisions du Seigneur sont justes et vraiment équitables : plus désirables que l’or, qu’une masse d’or fin, plus savoureuses que le miel qui coule des rayons.

(Les commentaires de Marie Noëlle Thabut sont consultables après les textes)

_____

2ème LECTURE

Première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens 1,22-25.

Frères, alors que les Juifs réclament des signes miraculeux, et que les Grecs recherchent une sagesse, nous, nous proclamons un Messie crucifié, scandale pour les Juifs, folie pour les nations païennes. Mais pour ceux que Dieu appelle, qu’ils soient Juifs ou Grecs, ce Messie, ce Christ, est puissance de Dieu et sagesse de Dieu. Car ce qui est folie de Dieu est plus sage que les hommes, et ce qui est faiblesse de Dieu est plus fort que les hommes.

-Parole du Seigneur-

(Les commentaires de Marie Noëlle Thabut sont consultables après les textes)

_____

EVANGILE

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 2,13-25.

Comme la Pâque juive était proche, Jésus monta à Jérusalem. Dans le Temple, il trouva installés les marchands de bœufs, de brebis et de colombes, et les changeurs. Il fit un fouet avec des cordes, et les chassa tous du Temple, ainsi que les brebis et les bœufs ; il jeta par terre la monnaie des changeurs, renversa leurs comptoirs, et dit aux marchands de colombes : « Enlevez cela d’ici. Cessez de faire de la maison de mon Père une maison de commerce. »

Ses disciples se rappelèrent qu’il est écrit : ‘L’amour de ta maison fera mon tourment.’ Des Juifs l’interpellèrent : « Quel signe peux-tu nous donner pour agir ainsi ? » Jésus leur répondit : « Détruisez ce sanctuaire, et en trois jours je le relèverai. » Les Juifs lui répliquèrent : « Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce sanctuaire, et toi, en trois jours tu le relèverais ! » Mais lui parlait du sanctuaire de son corps. Aussi, quand il se réveilla d’entre les morts, ses disciples se rappelèrent qu’il avait dit cela ; ils crurent à l’Écriture et à la parole que Jésus avait dite. Pendant qu’il était à Jérusalem pour la fête de la Pâque, beaucoup crurent en son nom, à la vue des signes qu’il accomplissait. Jésus, lui, ne se fiait pas à eux, parce qu’il les connaissait tous et n’avait besoin d’aucun témoignage sur l’homme ; lui-même, en effet, connaissait ce qu’il y a dans l’homme.

-Acclamons la parole de Dieu-

_____

COMMENTAIRES DE MARIE NOËLLE THABUT

NOUS VOUS SOUHAITONS UN AGRÉABLE DIMANCHE DE CARÊME



LECTURES DOMINICALES COMMENTEES

Dimanche 4 Février 2018

Cinquième dimanche du temps ordinaire

1ère LECTURE

Livre de Job 7,1-4.6-7.

Job prit la parole et dit : Vraiment, la vie de l’homme sur la terre est une corvée, il fait des journées de manœuvre. Comme l’esclave qui désire un peu d’ombre, comme le manœuvre qui attend sa paye, depuis des mois je n’ai en partage que le néant, je ne compte que des nuits de souffrance. À peine couché, je me dis : “Quand pourrai-je me lever ?” Le soir n’en finit pas : je suis envahi de cauchemars jusqu’à l’aube. Mes jours sont plus rapides que la navette du tisserand, ils s’achèvent faute de fil. Souviens-toi, Seigneur : ma vie n’est qu’un souffle, mes yeux ne verront plus le bonheur.

Parole du Seigneur

(Accéder aux commentaires de Marie Noëlle Thabut après les textes)

_____

PSAUME

Psaume 147(146),1.3.4-5.6-7.

Il est bon de fêter notre Dieu, il est beau de chanter sa louange ! Il guérit les cœurs brisés et soigne leurs blessures.

Il compte le nombre des étoiles, il donne à chacune un nom.Il est grand, il est fort, notre Maître : nul n’a mesuré son intelligence.

Le Seigneur élève les humbles et rabaisse jusqu’à terre les impies. Entonnez pour le Seigneur l’action de grâce, jouez pour notre Dieu sur la cithare !

(Accéder aux commentaires de Marie Noëlle Thabut après les textes)

_____

2ème LECTURE

Première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens 9,16-19.22-23.

Frères, annoncer l’Évangile, ce n’est pas là pour moi un motif de fierté, c’est une nécessité qui s’impose à moi. Malheur à moi si je n’annonçais pas l’Évangile ! Certes, si je le fais de moi-même, je mérite une récompense. Mais je ne le fais pas de moi-même, c’est une mission qui m’est confiée. Alors quel est mon mérite ? C’est d’annoncer l’Évangile sans rechercher aucun avantage matériel, et sans faire valoir mes droits de prédicateur de l’Évangile. Oui, libre à l’égard de tous, je me suis fait l’esclave de tous afin d’en gagner le plus grand nombre possible. Avec les faibles, j’ai été faible, pour gagner les faibles. Je me suis fait tout à tous pour en sauver à tout prix quelques-uns. Et tout cela, je le fais à cause de l’Évangile, pour y avoir part, moi aussi.

Parole du Seigneur-

(Accéder aux commentaires de Marie Noëlle Thabut après les textes)

_____

EVANGILE

Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 1,29-39.

En ce temps-là, aussitôt sortis de la synagogue de Capharnaüm, Jésus et ses disciples allèrent, avec Jacques et Jean, dans la maison de Simon et d’André. Or, la belle-mère de Simon était au lit, elle avait de la fièvre. Aussitôt, on parla à Jésus de la malade. Jésus s’approcha, la saisit par la main et la fit lever. La fièvre la quitta, et elle les servait. Le soir venu, après le coucher du soleil, on lui amenait tous ceux qui étaient atteints d’un mal ou possédés par des démons.

La ville entière se pressait à la porte. Il guérit beaucoup de gens atteints de toutes sortes de maladies, et il expulsa beaucoup de démons ; il empêchait les démons de parler, parce qu’ils savaient, eux, qui il était. Le lendemain, Jésus se leva, bien avant l’aube. Il sortit et se rendit dans un endroit désert, et là il priait. Simon et ceux qui étaient avec lui partirent à sa recherche. Ils le trouvent et lui disent : « Tout le monde te cherche. » Jésus leur dit : « Allons ailleurs, dans les villages voisins, afin que là aussi je proclame l’Évangile ; car c’est pour cela que je suis sorti. » Et il parcourut toute la Galilée, proclamant l’Évangile dans leurs synagogues, et expulsant les démons.

-Acclamons la parole de Dieu-

_____

COMMENTAIRES DE MARIE NOËLLE THABUT

NOUS VOUS SOUHAITONS UN AGRÉABLE DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE



LECTURES DOMINICALES COMMENTEES

Dimanche 10 décembre 2017

Deuxième dimanche de l’Avent

1ère LECTURE

Livre d’Isaïe 40,1-5.9-11.

Consolez, consolez mon peuple, – dit votre Dieu – parlez au cœur de Jérusalem. Proclamez que son service est accompli, que son crime est expié, qu’elle a reçu de la main du Seigneur le double pour toutes ses fautes. Une voix proclame : « Dans le désert, préparez le chemin du Seigneur ; tracez droit, dans les terres arides, une route pour notre Dieu. Que tout ravin soit comblé, toute montagne et toute colline abaissées ! Que les escarpements se changent en plaine, et les sommets, en large vallée ! Alors se révélera la gloire du Seigneur, et tout être de chair verra que la bouche du Seigneur a parlé. »

Monte sur une haute montagne, toi qui portes la bonne nouvelle à Sion. Élève la voix avec force, toi qui portes la bonne nouvelle à Jérusalem. Élève la voix, ne crains pas. Dis aux villes de Juda : « Voici votre Dieu ! » Voici le Seigneur Dieu ! Il vient avec puissance ; son bras lui soumet tout. Voici le fruit de son travail avec lui, et devant lui, son ouvrage. Comme un berger, il fait paître son troupeau : son bras rassemble les agneaux, il les porte sur son cœur, il mène les brebis qui allaitent.

Parole du Seigneur

(Vous trouverez les commentaires de Marie Noëlle Thabut après les textes)

_____

PSAUME

Psaume 85(84) ,9ab-10.11-12.13-14.

J‘écoute : que dira le Seigneur Dieu ? Ce qu’il dit, c’est la paix pour son peuple et ses fidèles. Son salut est proche de ceux qui le craignent, et la gloire habitera notre terre.

Amour et vérité se rencontrent, justice et paix s’embrassent ; la vérité germera de la terre et du ciel se penchera la justice.

Le Seigneur donnera ses bienfaits, et notre terre donnera son fruit. La justice marchera devant lui, et ses pas traceront le chemin.

(Vous trouverez les commentaires de Marie Noëlle Thabut après les textes)

_____

2ème LECTURE

Deuxième lettre de saint Pierre Apôtre 3,8-14.

Bien-aimés, il est une chose qui ne doit pas vous échapper : pour le Seigneur, un seul jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un seul jour. Le Seigneur ne tarde pas à tenir sa promesse, alors que certains prétendent qu’il a du retard. Au contraire, il prend patience envers vous, car il ne veut pas en laisser quelques-uns se perdre, mais il veut que tous parviennent à la conversion. Cependant le jour du Seigneur viendra, comme un voleur. Alors les cieux disparaîtront avec fracas, les éléments embrasés seront dissous, la terre, avec tout ce qu’on a fait ici-bas, ne pourra y échapper. Ainsi, puisque tout cela est en voie de dissolution, vous voyez quels hommes vous devez être, en vivant dans la sainteté et la piété, vous qui attendez, vous qui hâtez l’avènement du jour de Dieu, ce jour où les cieux enflammés seront dissous, où les éléments embrasés seront en fusion. Car ce que nous attendons, selon la promesse du Seigneur, c’est un ciel nouveau et une terre nouvelle où résidera la justice. C’est pourquoi, bien-aimés, en attendant cela, faites tout pour qu’on vous trouve sans tache ni défaut, dans la paix.

Parole du Seigneur

(Vous trouverez les commentaires de Marie Noëlle Thabut après les textes)

_____

EVANGILE

Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 1,1-8.

Commencement de l’Évangile de Jésus, Christ, Fils de Dieu. Il est écrit dans Isaïe, le prophète : Voici que j’envoie mon messager en avant de toi, pour ouvrir ton chemin. Voix de celui qui crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers. Alors Jean, celui qui baptisait, parut dans le désert. Il proclamait un baptême de conversion pour le pardon des péchés. Toute la Judée, tous les habitants de Jérusalem se rendaient auprès de lui, et ils étaient baptisés par lui dans le Jourdain, en reconnaissant publiquement leurs péchés. Jean était vêtu de poil de chameau, avec une ceinture de cuir autour des reins ; il se nourrissait de sauterelles et de miel sauvage. Il proclamait : « Voici venir derrière moi celui qui est plus fort que moi ; je ne suis pas digne de m’abaisser pour défaire la courroie de ses sandales. Moi, je vous ai baptisés avec de l’eau ; lui vous baptisera dans l’Esprit Saint. »

Acclamons la parole de Dieu

_____

COMMENTAIRES DE MARIE NOELLE THABUT

1ère LECTURE

 

PSAUME

 

2ème LECTURE

 

EVANGILE

 

NOUS VOUS SOUHAITONS UN AGRÉABLE 2ème DIMANCHE DE L’AVENT



CA SE PASSE « CHEZ SAINT PIERRE DES 2 NIED »

Chers visiteurs du Pays de Nied,

Nous vous rappelons deux événements dans notre secteur ce week end:

BIONVILLE

CONCERT

Bionville sur Nied

Samedi 9 décembre 2017 à 20h00

CONCERT DE NOËL

En l’Eglise Saint Jean Baptiste (XVIIIème)

Avec

Le Chœur Liturgique Des Glandières

Entrée libre

Plateau au profit de la Paroisse

_____

HINCKANGE

FÊTE PATRONALE

« SAINTE LUCIE »

Fête Patronale 

Dimanche 10 Décembre 2017

Messe à  10h00

(Apéritif offert à l’issue de la célébration)

Repas  COUSCOUS à l’issue

 



FÊTE PATRONALE DE HINCKANGE

« SAINTE LUCIE »

Fête Patronale de Hinckange

Dimanche 10 Décembre 2017

Messe à 10h00

(Apéritif offert à l’issue de la célébration)

REPAS

COUSCOUS-FROMAGE-DESSERT

Réservation avant le lundi 4 Décembre

Tarifs : 6€ / moins de 10 ans et 15€ / plus de 10 ans

Renseignements-Réservation :

Roger MANGIN : 06 10 01 77 38

Gisèle FRISCH : 03 87 79 25 47 / 06 82 16 21 17

Nous comptons sur vos pâtisseries (merci)



LECTURES DOMINICALES COMMENTÉES

 Dimanche 19 novembre 2017

Trente-troisième dimanche du temps ordinaire

1ère LECTURE

Livre des Proverbes 31,10-13.19-20.30-31.

Une femme parfaite, qui la trouvera ? Elle est précieuse plus que les perles ! Son mari peut lui faire confiance : il ne manquera pas de ressources. Elle fait son bonheur, et non pas sa ruine, tous les jours de sa vie. Elle sait choisir la laine et le lin, et ses mains travaillent volontiers. Elle tend la main vers la quenouille, ses doigts dirigent le fuseau.

Ses doigts s’ouvrent en faveur du pauvre, elle tend la main au malheureux. Le charme est trompeur et la beauté s’évanouit ; seule, la femme qui craint le Seigneur mérite la louange. Célébrez-la pour les fruits de son travail : et qu’aux portes de la ville, ses œuvres disent sa louange !

Parole du Seigneur

(Vous trouverez les commentaires de Marie Noëlle Thabut, après les textes)

_____

PSAUME

Psaume 128(127),1-2.3.4-5c.6a.

Heureux qui craint le Seigneur et marche selon ses voies ! Tu te nourriras du travail de tes mains : Heureux es-tu ! À toi, le bonheur !

Ta femme sera dans ta maison comme une vigne généreuse, et tes fils, autour de la table, comme des plants d’olivier.

Voilà comment sera béni l’homme qui craint le Seigneur. De Sion, que le Seigneur te bénisse ! Tu verras le bonheur de Jérusalem tous les jours de ta vie. Et tu verras les fils de tes fils. Paix sur Israël !

(Vous trouverez les commentaires de Marie Noëlle Thabut, après les textes)

_____

2ème LECTURE

Première lettre de saint Paul Apôtre aux Thessaloniciens 5,1-6.

Pour ce qui est des temps et des moments de la venue du Seigneur, vous n’avez pas besoin, frères, que je vous en parle dans ma lettre. Vous savez très bien que le jour du Seigneur vient comme un voleur dans la nuit. Quand les gens diront : « Quelle paix ! Quelle tranquillité ! », c’est alors que, tout à coup, la catastrophe s’abattra sur eux, comme les douleurs sur la femme enceinte : ils ne pourront pas y échapper. Mais vous, frères, comme vous n’êtes pas dans les ténèbres, ce jour ne vous surprendra pas comme un voleur. En effet, vous êtes tous des fils de la lumière, des fils du jour ; nous n’appartenons pas à la nuit et aux ténèbres. Alors, ne restons pas endormis comme les autres, mais soyons vigilants et restons sobres.

Parole du Seigneur

(Vous trouverez les commentaires de Marie Noëlle Thabut, après les textes)

_____

EVANGILE

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 25,14-30.

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples cette parabole : « Un homme qui partait en voyage appela ses serviteurs et leur confia ses biens. À l’un il remit une somme de cinq talents, à un autre deux talents, au troisième un seul talent, à chacun selon ses capacités. Puis il partit. Aussitôt, celui qui avait reçu les cinq talents s’en alla pour les faire valoir et en gagna cinq autres. De même, celui qui avait reçu deux talents en gagna deux autres. Mais celui qui n’en avait reçu qu’un alla creuser la terre et cacha l’argent de son maître.

Longtemps après, le maître de ces serviteurs revint et il leur demanda des comptes. Celui qui avait reçu cinq talents s’approcha, présenta cinq autres talents et dit : “Seigneur, tu m’as confié cinq talents ; voilà, j’en ai gagné cinq autres.” Son maître lui déclara : “Très bien, serviteur bon et fidèle, tu as été fidèle pour peu de choses, je t’en confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton seigneur.” Celui qui avait reçu deux talents s’approcha aussi et dit : “Seigneur, tu m’as confié deux talents ; voilà, j’en ai gagné deux autres.” Son maître lui déclara : “Très bien, serviteur bon et fidèle, tu as été fidèle pour peu de choses, je t’en confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton seigneur.” Celui qui avait reçu un seul talent s’approcha aussi et dit : “Seigneur, je savais que tu es un homme dur : tu moissonnes là où tu n’as pas semé, tu ramasses là où tu n’as pas répandu le grain. J’ai eu peur, et je suis allé cacher ton talent dans la terre. Le voici. Tu as ce qui t’appartient.” Son maître lui répliqua : “Serviteur mauvais et paresseux, tu savais que je moissonne là où je n’ai pas semé, que je ramasse le grain là où je ne l’ai pas répandu. Alors, il fallait placer mon argent à la banque ; et, à mon retour, je l’aurais retrouvé avec les intérêts. Enlevez-lui donc son talent et donnez-le à celui qui en a dix.

À celui qui a, on donnera encore, et il sera dans l’abondance ; mais celui qui n’a rien se verra enlever même ce qu’il a.

Quant à ce serviteur bon à rien, jetez-le dans les ténèbres extérieures ; là, il y aura des pleurs et des grincements de dents !” »

Acclamons la parole de Dieu

_____

COMMENTAIRES DE MARIE NOËLLE THABUT

1ère LECTURE

 

PSAUME

 

2ème LECTURE

 

ÉVANGILE

NOUS VOUS SOUHAITONS UN AGRÉABLE DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE