Archives de catégorie : Patrimoine



ARCHEOLOGIE: LE SITE DE SICHEM

Chers Visiteurs, pour débuter cette journée nous avons le plaisir de partager avec vous un intéressant article, publié par le site Interbible.org, sur Sichem, lieu souvent cité dans l’Ancien Testament.

Interbible: »Pour qui a fréquenté un peu les textes bibliques, le nom Sichem n’est pas inconnu. Les traditions patriarcales y réfèrent à propos d’Abraham (Gn 12,6), mais surtout à propos de Jacob (Gn 33-35). Cette ville, située sur l’un des axes routiers importants de la Palestine, a connu une histoire assez mouvementée.

Photo: Antikforever

Plusieurs campagnes de fouilles ont été menées sur le site de tell Balatah, là où se trouvait l’ancienne Sichem. La première s’est tenue entre 1913 et 1914 (expédition austro-allemande), la seconde en 1926-1927. Les Américains reprendront le flambeau entre 1956 et 1973. Le site fut utilisé pour former de futurs archéologues, quelques-uns des plus illustres de l’école américaine. C’est à Sichem que, pour la première fois, on travailla avec des spécialistes de diverses disciplines. Cette première allait ouvrir la porte à de nombreuses expéditions qui, à l’avenir, allaient s’adjoindre de tels spécialistes. Plus récemment (2010-2014), une équipe d’archéologues de l’Université de Leyde (Pays-Bas), sous le patronage de l’Unesco, a mis le site en valeur pour en faire un parc archéologique…./… »

Lire la suite de l’article en cliquant sur la photo:



LE MIRACLE DE LA MULTIPLICATION DES PAINS A TABGHA OU A HIPPOS ?

Chers Visiteurs, nous avons le plaisir de partager avec vous cet article déniché sur le site Interbible.org

trois poissons dodus
photos © Hippos/Sussita Excavation Project

: « Une mosaïque recouvrant le sol d’une église au nord d’Israël a été découverte l’été dernier par une équipe d’archéologues. En la nettoyant, on a rapidement fait un lien entre les motifs illustrés et une scène des évangiles : la multiplication des cinq pains et des deux poissons, un miracle rapporté dans les quatre évangiles.

Cette église est située à Antiocha-Hippos (Sussita), une ancienne ville de la Décapole [1], sur la rive orientale du lac de Tibériade. Cette église byzantine a été construite entre la seconde moitié du 5e siècle et le début du 6e siècle et ravagée par un violent incendie au début du 7e siècle. C’est l’épaisse couche de cendre qui a protégé la mosaïque pendant des siècles alors que le site était tombé dans l’oubli. ../…

Lire l’intégralité de l’article en cliquant sur l’image.



PIERRE ET FOI – CHAPELLE NOTRE DAME DE LA PAIX (SUD FINISTÈRE)

Chers Visiteurs, nous avons le plaisir de vous présenter une autre des merveilles du patrimoine religieux breton, qui a connu un destin particulier.

Crédit Thàng Lôt

La chapelle Notre Dame de la Paix date du XVème siècle. A l’origine elle était dédiée à saint Maudé, et se trouvait dans le village de Nizon, aujourd’hui commune de Pont-Aven.

Dans les années 50, elle est retrouvée à l’abandon dans une cour de ferme. Et, grâce au chanoine Yves Cotten et à un comité de paroissiens attachés à ce lieu, elle est démontée et reconstruite au Pouldu en Clohars-Carnoet en 1956/57.

Crédit Thàng Lôt

Ce vieux sanctuaire retrouve ainsi une nouvelle jeunesse dans son nouvel enclos (don d’une paroissienne des Grands Sables). Son histoire reste à peu près inconnue mais sa restauration est un cas exceptionnel. A la demande de la donatrice du terrain, la chapelle est alors dédiée à Notre Dame de la Paix, mère de Jésus, le prince de la paix, celle qui donne aux homme la Paix du Seigneur. Elle est classée aux beaux arts en 1962.



PIERRE ET FOI – CHAPELLE DE SAINT FIACRE (MORBIHAN)

Chers Visiteurs, nous avons le plaisir de vous présenter aujourd’hui, une des merveilles du patrimoine religieux breton, la flamboyante chapelle Saint Fiacre près de Le Faouet.

Crédit Thàng Lôt

Cette chapelle a été bâtie au cours de la deuxième moitié du XV ème siècle et dédiée à Fiacre, un moine ermite irlandais, venu évangéliser la région de Meaux, à qui on prêta des vertus guérisseuses après sa mort. Pour accéder aux photos et commentaires mis en ligne par infobretagne.com, cliquer sur la photo.



PIERRE ET FOI – EGLISE NOTRE DAME DE ROSPORDEN (FINISTERE)

Chers Visiteurs, nous avons le plaisir de vous présenter la dernière trouvaille de notre « reporter » en Bretagne, L’église Notre Dame de Rosporden, dans le Finistère.

Crédit Thàng Lot

L’église Notre de Dame de l’Assomption de Rosporden, fait partie des monuments les plus anciens de Bretagne et constitue l’élément majeur du patrimoine historique local. C‘est vers la fin du XIIIe, début du XIVe siècle qu’une église est édifiée sur le site. Gravement endommagée lors des guerres de succession bretonnes, elle est remise en état au XVème et subira encore d’importants travaux les siècles suivants, mais les parties les plus anciennes, comme les piles octogonales de la nef sont d’origine.

Crédit Thàng Lot

Les œuvres d’art qu’elle renferme sont protégées par les Monuments Historiques, notamment la statue de Notre Dame de Rosporden (vierge noire) datée du XVème siècle.

Pour plus d’information et accéder aux photos de l’intérieur,  cliquer sur la gravure ci-dessus:



NOUVELLE RUBRIQUE :  » PIERRE ET FOI « 

Chers Visiteurs, nous profitons de la présence actuelle de notre « reporter » en Terre bretonne, particulièrement riche en témoignages religieux, pour vous proposer cette nouvelle rubrique appelée « PIERRE ET FOI« . Nous débutons cette nouvelle série par un édifice bien singulier:

_____

La Chapelle Notre-Dame de la Garde, une chapelle très maritime.

La chapelle de Notre-Dame de la Garde se trouve dans le village de Lomener (56270), est une chapelle particulière. En effet, elle est installée dans une ancienne conserverie du XIXe siècle.

Aquarelle d’Emilie Le Lan

A la fermeture de cette dernière, en 1918, elle devient un entrepôt pour matériel de pêche, avant qu’une partie soit transformée en chapelle. En 1920 le culte y est célébré. Le chœur était alors orienté à l’ouest. En 1959, la totalité du bâtiment est dédiée au culte. En 1967, l’entrée est déplacée à la porte sud car la porte latérale donne sur une route très passante, et l’édifice est transformé : voûte en lambris, murs en pierres apparentes et mise en place d’un autel sur des casiers à crustacés. Devant la chapelle, le calvaire est édifié en 1990. Enfin, la transformation de l’édifice est achevée par la construction du clocheton en 1992. Enfin, une date à retenir, le pardon y a lieu le premier dimanche du mois d’août.

Lire aussi et accéder aux photos en cliquant sur:

https://www.petit-patrimoine.com/fiche-petit-patrimoine.php?id_pp=56162_1



VISITE DE L’ABBAYE DE SAINT HILAIRE

Résultat de recherche d'images pour "abbaye de Saint-Hilaire" Chers visiteurs, les vacances d’été sont loin maintenant mais le temps des visites et découvertes perdure. En effet, le site Chrétiens aujourd’hui a la bonne idée de nous proposer la découverte de l’Abbaye de Saint Hilaire, située dans le Lubéron, sur la commune de Ménerbes.

Chretiens aujourd'hui
Chrétiens aujourd’hui

Pour accéder à la présentation et au site internet de l’Abbaye, cliquer sur la photo.

 

 



A METZ, UNE LANTERNE FÊTE SES 800 ANS

Chers visiteurs, la cathédrale de Metz fêtera en 2020 ses 800 ans et les festivités débuterons le 8 décembre prochain. A l’occasion de cet anniversaire peu commun, le site ALETEIA a eu la riche idée de consacrer un article à cette vénérable Dame.

Aleteia : « Depuis huit siècles, celle qu’on appelle gentiment « la lanterne du Bon Dieu », rayonne sur la ville de Metz. Mais pourquoi la prénomme-t-on ainsi ?

Pack-Shot – Shutterstock

Avec ses quarante et un mètre de hauteur de voûte, la cathédrale de Metz est la troisième plus haute cathédrale de France après Beauvais et Amiens. Mais son surnom de « lanterne du Bon Dieu », elle ne la doit pas à sa hauteur impressionnante mais à sa surface vitrée. La cathédrale Saint-Étienne de Metz est en effet l’un des édifices chrétiens les plus vitrés au monde. Elle compte pas moins de 6500m2 de vitraux alors que la cathédrale de Chartres n’en compte que 2600 m2…/…. »

Lire la suite de l’article en cliquant sur la photo.



SAUVER LES CROIX ET CALVAIRES DE NOS CAMPAGNES

Condé-Northen (57)  – Crédit: Schoepen

Chers visiteurs, la prochaine fête de la « Croix glorieuse« , le 14  septembre, et les « Journées du patrimoine » les 21 et 22  septembre prochains, seront l’occasion de mettre en valeur un patrimoine riche mais méconnu : les croix et calvaires qui jalonnent les campagnes de France. Des initiatives récentes, comme celle du diocèse de Tarbes et Lourdes, tentent de le restaurer. Quoi qu’en disent certains grincheux christianophobes, ces croix sont aussi les témoins de ce qui a fondé la foi et la culture catholique et française depuis les origines…/… lire l’article déniché pour vous sur le site France-catholique, en cliquant sur la photo ci-dessus. En complément de cet article, nous vous proposons aussi cette excellente étude intitulée « Le choléra dans les pays de la Nied au XIXème siècle: Le témoignage des croix » en cliquant sur le lien suivant: http://documents.irevues.inist.fr/bitstream/handle/2042/43675/CL_1984_2-3_203.pdf?sequence=1

 



« SUR LE CHEMIN DES MOINES » – VILLERS-BETTNACH (57)

Crédit: France Bleu.fr

Chers visiteurs du Pays de Nied et limitrophes, dimanche 8 septembre à 15h00, sera organisée une marche au départ de l’ancienne abbaye cistercienne de Villers Bettnach, intitulée « Sur le chemin des moines« . Démarrant du portail de l’abbaye, le parcours passera par: l’étang des moines, le mur d’enceinte, la forge, la carrière, le chêne séculaire, les ruines de l’abbatiale, la capelle Ste Catherine et la chapelle des Humbles. L’arrivée est prévue vers 17h00.

Restauration sur place à partir de 12h00 – Expositions artisanales. Renseignements: 06 81 12 05 87