Archives de catégorie : Autres



LE VEAU D’OR

Chers Visiteurs, vous connaissez certainement, l’épisode du Veau d’or lors de la longue marche des hébreux vers la Terre promise, alors que Moïse faisait l’ascension du Sinaï pour y recevoir les Tables de la loi. Mais quel est le sens de cette « histoire » de Veau d’or ?

-:-:-

Chrétiens aujourd’hui: « Quand tout va mal, quand on se sent perdu, à quoi peut-on se raccrocher ? Cette question habite des millions de personnes à travers le monde.

Comment croire dans la bonté de Dieu alors quand on s’enfonce chaque jour dans la misère la plus grande et que rien ne laisse croire que la situation va s’améliorer ? Quand on se tourne vers le Ciel, celui-ci paraît souvent silencieux. (…) »

Lire l’intégralité de l’article en cliquant sur le logo:

 

CONFINEMENT : « UNE EGLISE SANS MESSE ? »

Chers Visiteurs, en ce confinement qui dure , pendant laquelle les messes dominicales sont relayées seulement par les moyens technologiques, que devient « la Messe » ? Le magazine

La Croix - Croire

pose cette question dans son éditorial du jour.

Une Église sans messe ?

« Nous aurons donc à attendre la mi-juin avant de pouvoir, peut-être, nous retrouver dans nos paroisses. Pour des messes avec, sans doute, masques, gants, et baiser de paix respectant la  » distanciation sociale « . Mi-juin… cela fera donc trois mois que la télévision, YouTube ou Facebook auront pris le relais de nos rassemblements communautaires, et c’est très bien. Comment aurions-nous pu suivre la semaine sainte, et maintenant nos messes dominicales, sans cette effervescence technologique ? Mais trois mois de communautés virtuelles, et peut-être plus encore, ne pose-t-il pas question ? Qu’est-ce que la messe ? Qu’est-ce qu’une communauté ? Pour beaucoup le manque se fait sentir, bien sûr, et c’est normal. Mais n’y a-t-il que la messe qui puisse nous rassembler ? N’y a-t-il que la communion eucharistique qui nous fasse sentir chrétiens ? Beaucoup en sont privés durant de longs mois, comme le synode sur l’Amazonie nous l’a rappelé. Durant ses longues marches dans le désert, Charles de Foucauld méditait sa solitude de prêtre sans communauté : pas de messe possible chaque jour. Il en souffrait, mais trouvait que penser à Jésus le plus qu’il pouvait, à chaque instant, en marche,  » misérablement « , dans une adoration continuelle, eh bien, cela pouvait suffire… Peut-être est-ce à cela aussi que nous sommes appelés durant ces jours sans véritable communauté. Découvrons ce à quoi nous invite de son côté Mgr Benoist de Sinety, vicaire général de Paris.

-:-:-:-

Pour consulter le site, clique sur le logo ci-dessus:

Ndla: Ne pas oublier de consulter le « site frère » parallèle où vous trouverez des informations complémentaires https://paroissesboulay.com/



MISÉRICORDE DIVINE – PRIÈRE DE SAINTE FAUSTINE KOWALSKA

Chers Visiteurs, à la veille de la célébration de « la Divine Miséricorde », nous avons voulu partager avec vous, la prière de Sœur Faustine Kowalska, apôtre de la Miséricorde Divine.

« Je désire me transformer toute entière en Ta miséricorde et être ainsi un vivant reflet de Toi, ô Seigneur ; que le plus grand des attributs divins, Ton insondable miséricorde, passe par mon âme et mon cœur sur le prochain.

  • Aide-moi, Seigneur, pour que mes yeux soient miséricordieux, pour que je ne soupçonne et ne juge jamais d’après les apparences extérieures, mais que je discerne la beauté dans l’âme de mon prochain et lui vienne en aide.
  • Aide-moi, Seigneur, pour que mon oreille soit miséricordieuse, afin que je me penche sur les besoins de mon prochain et ne reste pas indifférente à ses douleurs ni à ses plaintes.Aide-moi, Seigneur, pour que ma langue soit miséricordieuse, afin que je ne dise jamais de mal de mon prochain, mais que j’aie pour chacun une parole de consolation et de pardon.
  • Aide-moi, Seigneur, pour que mes mains soient miséricordieuses et remplies de bonnes actions, afin que je sache faire du bien à mon prochain et prendre sur moi les tâches les plus lourdes et les plus déplaisantes.
  • Aide-moi, Seigneur, pour que mes pieds soient miséricordieux, pour me hâter au secours de mon prochain, en dominant ma propre fatigue et ma lassitude. Mon véritable repos est dans le service rendu à mon prochain.
  • Aide-moi, Seigneur, pour que mon cœur soit miséricordieux, afin que je ressente moi-même les souffrances de mon prochain. Je ne refuserai mon cœur à personne. Je fréquenterai sincèrement même ceux qui, je le sais, vont abuser de ma bonté, et moi, je m’enfermerai dans le Cœur très miséricordieux de Jésus. Je tairai mes propres souffrances. Que Ta miséricorde repose en moi, ô mon Seigneur.

Ô mon Jésus, transforme-moi en Toi, car Tu peux tout.Ô mon Dieu caché dans ce grand et Divin Sacrement ! Jésus, soyez avec moi à chaque moment ! Et mon cœur sera tranquillisé. Ainsi soit-il. »

 

 



NEUVAINE A SAINT JOSEPH

Chers Visiteurs, le site « Marie de Nazareth – A Jésus par Marie »

nous propose de suivre la neuvaine à Saint Joseph du 23 avril au 1er mai. Cette neuvaine sera préparée par les Sœurs de Mater Dei, de la communauté de « Saint Joseph, époux de Marie », au sanctuaire de Cotignac (Var).

Aujourd’hui plus que jamais nous devons placer nos familles sous la protection de saint Joseph, chef de la Sainte Famille.

« L’essence de la famille et ses devoirs sont définis par l’amour, c’est dans la Sainte Famille, cette « Église domestique », que toutes les familles chrétiennes doivent trouver leur reflet » (saint Jean-Paul II).

Merci de partager cette neuvaine largement autour de vous : nous sommes TOUS invités à nous tourner particulièrement vers cet immense saint encore trop méconnu, en qui certains mystiques voyaient « le saint du IIIe millénaire ».

Pour plus d’informations et/ou pour vous inscrire, cliquer sur l’image ci-dessous:

Nous vous invitons aussi à visiter le site de l’Archiprêtré : https://paroissesboulay.com/ où vous trouverez des informations complémentaires



« MÈRE DE MISÉRICORDE » EN AIDE AUX MÈRES MALHEUREUSES

Chers Visiteurs, alors que que « l’IVG médicamenteuse » vient d’être repoussée à 9 semaines, à domicile, en raison du Coronavirus, nous vous proposons de découvrir ou de vous rappeler de l’existence de

Mère de Miséricorde

Mère de Miséricorde: « Aujourd’hui, en France, une grossesse sur deux n’aboutit pas (avortement, fausse- couche…). Quand la vie d’un tout-petit a visité le corps d’une femme, plus rien n’est pareil. Que ce passage ait duré quelques jours ou plusieurs mois, que la mort ait été accidentelle (fausse-couche, grossesse extra-utérine) ou décidée (IVG, IMG), la femme a subi une transformation corporelle et psychique.

Face à ce constat, Mère de Miséricorde propose à tous une écoute bienveillante et anonyme, et un accompagnement des personnes qui se posent la question de l’avortement, avec un profond respect pour leur histoire et pour ce qu’elles vivent (solitude, angoisse, peur de l’avenir…). Des rencontres ou une aide concrète et matérielle peuvent être proposées. (…) « 

Pour en savoir plus sur Mère de Miséricorde

et sur l’aide qu’Elle peut apporter aux femmes et/ou mères dans la tourmente, cliquer sur le logo ci-dessus:



CATASTROPHE, PROVIDENCE ET CHATIMENTS…

Chers Visiteurs, en ce temps de pandémie et de confinement, il est bon de relire la réflexion du père dominicain Thierry-Dominique Humbrecht, publiée suite à la tempête Xynthia en 2010.

Réflexion que nous rappelle le site

La Nef

« Des fidèles massacrés par un tyran, l’écroulement d’une tour sur des passants, nos actualités sur grand écran plat font aussi bien que l’Évangile du jour, voire mieux, plus spectaculaire. Mais où est Dieu dans le sang, les cendres, les larmes ? Non seulement il semble ne pas nous secourir, mais il reste exigeant jusqu’à la cruauté : figuiers sans fruit, coupez-les ! Dieu demande-t-il trop, en plus de ne pas aider ? Dieu ne fait-il que punir, au moindre fléchissement ?

(…)

La Nef

Considérons tout d’abord les deux faits divers rapportés à Jésus : le massacre des Galiléens en train d’offrir un sacrifice et la chute de la tour de Siloé. La question qui se pose est la suivante : Dieu punit-il nos péchés au fur et à mesure sur terre ? A-t-on le droit de dire pour chaque malheur qui nous tombe sur la tête – et surtout sur la tête du voisin ! – « C’est bien fait ! » ? Les catastrophes naturelles et les tueries humaines sont-elles l’expression d’un châtiment divin ?  (…)

Lire la suite de la réflexion en cliquant sur la photo:



RÉFLEXION PASCALE

Chers Visiteurs, en ce temps de Triduum pascal sur fond de confinement, nous partageons avec vous cette réflexion puisée sur le site INTERBIBLE.ORG

Le chemin d’Emmaüs. Daniel Bonnell

 « En ces temps exceptionnels de confinement, quels sont les signes de la présence du Ressuscité parmi nous? Puisque sa présence déborde les rites, ces signes sont nombreux :

  •  l’amour fraternel qui passe par le respect des consignes d’éloignement social et physique ; 
  • les gestes que nous posons pour briser la solitude de certaines personnes, en particulier les aînées ; 
  • l’écoute que nous accordons aux personnes qui vivent de l’anxiété, de l’inquiétude ; 
  • les services de toutes sortes que nous offrons aux personnes qui ne peuvent sortir de la maison.

Un autre signe de la présence du Ressuscité passe à travers tous les acteurs des soins de santé, toutes catégories confondues, qui se dépensent corps et âme, au risque même d’être infectés. La présence du Ressuscité se donne à voir aussi à travers le service de tous les acteurs des marchés d’alimentation. Il y a beaucoup de personnes qui peuvent habiter notre prière personnelle et familiale au sein de notre petite Église domestique. (…)

Lire la suite de la réflexion en cliquant sur l’image.



SÉMINAIRE CONNECTÉ DE SOCABI – AVRIL 2020

Le prochain Séminaire connecté,  aura lieu tel que prévu le 30 avril à 14h, heure avancée de l’Est nord-américain, et recevra Jean Grou, rédacteur en chef de Vie liturgique et Prions en Église, qui analysera comment Jésus se rendait présent aux personnes qu’il rencontrait.

La présentation durera environ 45 minutes et sera suivie d’une période de questions.

Les Séminaires connectés sont offerts gratuitement et on y participe, peu importe où l’on se trouve, depuis son ordinateur.

Pour s’inscrire : http://eepurl.com/dIplbX.

Et pour se connecter le jour de l’événement, il suffit de se rendre au :

https://classevirtuelle.ulaval.ca/rms3c9lt3sch/?proto=true



COVID 19 : ALLONS NOUS EN SORTIR DIFFÉRENTS ?

Chers Visiteurs, allons « nous » sortir différents de cette pandémie, et retrouver le sens profond de la Vie ? Le magazine

La Croix - Croire

pose cette question dans son éditorial du jour.

-:-:-:-

« Depuis maintenant près de trois semaines que ce confinement nous est imposé, de très nombreux philosophes s’expriment sur ce retrait du monde, totalement imprévisible et inimaginable dans notre univers hyper agité. Et tous de se poser la question : allons-nous en sortir différents ? La philosophe Françoise Dastur, qui vit isolée à la campagne depuis longtemps, pense que c’est toute notre civilisation des loisirs qui est interrogée. Nous voici renvoyés à nous-mêmes, explique-t-elle dans Philosophie Magazine, et à la conscience que nous sommes fondamentalement mortels. Et d’ajouter que cette angoisse de la mort n’est nullement incompatible avec la joie d’exister. Quelle belle formule. Et qui nous renvoie à ce que nous allons vivre cette semaine sainte où peur, mort et joie vont se retrouver intimement liées. Peur de Jésus devant la mort qui l’attend, peur des disciples devant la haine et la violence, mort infâme et résurrection glorieuse. Cette joie d’exister dont parle Françoise Dastur puise sa force dans cette réalité : mort et vie vont de pair. Ce confinement serait donc un moyen de retrouver le sens profond de la vie. D’être joyeux, en dépit des nuages qui s’amoncellent. Le frère Laurent de la Résurrection, un carme du XVIIe siècle, a vécu, du fait d’un grave ulcère à la jambe, de longues années confiné. Et quand on lui demandait ce qu’il faisait, il répondait : « Je bénis Dieu, je l’adore, et je l’aime de tout mon cœur. » Si ce temps de confinement nous apprend à faire la même chose, alors oui, nous sortirons différents ! 

Pour consulter le site, clique sur le logo ci-dessus:

ndla: Ne pas oublier de consulter le « site frère » parallèle où vous trouverez des informations complémentaires https://paroissesboulay.com/