Archives par mot-clé : L’homme nouveau



L’EGLISE VA-T-ELLE DISPARAITRE ?

Chers Visiteurs, nous vous invitons à prendre connaissance de cet éditorial partagé dernièrement par

« Une seule réforme : embrasser la Croix »

HN: « L’Église va-t-elle disparaître ? La question est sur toutes les lèvres, et campe a minima dans tous les esprits. Les révélations du rapport de la commission Sauvé sur les crimes de nature sexuelle dans l’Église de France ont profondément choqué les catholiques et, plus largement, l’opinion publique. La presse s’en est emparée et les réseaux sociaux n’ont cessé de commenter le sujet, se révélant plus que jamais ces tribunaux d’une « justice » immédiate couronnée du blanc-seing de l’opinion publique. 

Faut-il pour autant détourner les yeux ? La vérité est souvent crucifiante et, d’ailleurs, le Christ, qui est la vérité même, s’est laissé clouer sur une croix pour nous sauver du péché. Même endormi par le conformisme et les habitudes, le disciple se doit de suivre le Maître jusqu’au bout. À nous d’avoir aussi le courage de Péguy et de « voir ce que l’on voit » (Notre Jeunesse). C’est assurément le plus court chemin pour parvenir à une véritable et profonde réforme de l’Église. Laquelle implique un réel souffle spirituel, la reconnaissance et la contrition des péchés, le lucide constat des erreurs commises et une réinsertion dans le chemin tracé par la Tradition qui prend sa source dans les Évangiles, les Pères et le magistère constant de Pierre. (…) 

Lire l’intégralité du texte en cliquant sur  l’image



RIEN N’EST PLUS FORT QUE LES LOIS DE LA REPUBLIQUE ?

Chers Visiteurs, nous partageons avec vous cet article de

-:-

Au quotidien n°266 : rien n’est plus fort que les lois de la République

HN: « Vraiment ? Cette affirmation du porte-parole du gouvernement et de toute une partie du petit monde médiatico-politique en réponse à la défense du secret lié au sacrement de pénitence par Mgr de Moulins-Beaufort a conduit le Figaro (9 octobre 2021) à interroger le philosophe Rémi Brague à ce sujet.

HN: Que vous inspire cette polémique ?

Rémi BRAGUE. – Elle m’inspire avant tout de la tristesse devant l’ignorance de certaines données de base du sacrement de la réconciliation, qu’on appelait naguère « pénitence » et jadis « confession ». Que le prêtre a le devoir de demander à son pénitent non seulement, pour le futur, de renoncer à ce qu’il fait de mal, mais, pour le passé, de réparer dans la mesure du possible le préjudice commis. Il y a cent façons de le faire : rendre ce qui a été volé, demander pardon, dédommager, etc. Et enfin, se réconcilier avec Dieu entraîne l’exigence de se réconcilier avec la société. C’est pourquoi le confesseur doit demander à son pénitent de se dénoncer aux autorités et, s’il s’agit d’un délit, à plus forte raison d’un crime, et dans le cas concret qui nous préoccupe depuis la publication du rapport Sauvé, un crime abominable, d’accepter d’être jugé, éventuellement conda­mné et de purger sa peine. (…)

Lire la suite de l’article en cliquant sur l’image:



L’AVENIR DU CATHOLICISME FRANCAIS DANS LES VILLES ?

Chers Visiteurs, nous vous invitons à lire cet intéressant article publié par

-:-

L’avenir du catholicisme français sera-t-il urbain ?

Eglise St Pierre – Caen

HN: Guillaume Cuchet s’est fait connaître auprès du grand public par son livre « Comment notre monde a cessé d’être chrétien« . Ce professeur d’histoire contemporaine à l’université Paris-Est-Créteil vient de publier un nouvel essai, « Le catholicisme a-t-il encore de l’avenir en France ? » et, dans le Figaro Magazine (17 septembre 2021), il a répondu aux questions de Jean Sévillia.(…)

Lire l’article en cliquant sur la photo:



GRAND ENQUETE DES PAROISSES DE FRANCE

Chers Visiteurs, en 2020, à la fin du premier confinement, un tiers des catholiques pratiquants ne sont pas revenus à la messe dominicale. Ce chiffre a alerté Odon de Cacqueray, rédacteur en chef adjoint du magazine L’Homme Nouveau. Avec son équipe, il a reçu le témoignages de 4 évêques, de prêtres et de laïcs à travers la France pour une “Grande enquête sur les paroisses de France.”

Lire la suite de l’article en cliquant sur la photo:



REVISION PARTIELLE DU DROIT PENAL CANONIQUE

Chers Visiteurs, voici en partage un article publié par le site de

« Le Pape a révisé, le 23 mai dernier, le livre sixième du Code de droit canonique sur le droit pénal de l’Église. Quel sont le sens et la portée d’une telle décision ?

Le Code de droit canonique a été promulgué par Jean-Paul II, au moyen d’une Constitution apostolique, le plus important document que puisse promulguer un pape. De tels documents sont infaillibles s’il s’agit de doctrine concernant la foi et les mœurs ; sinon, ils jouissent d’une assistance prudentielle, c’est-à-dire qu’ils sont bons, mais sont susceptibles d’être améliorés et donc révisés. C’est justement ce que fait ici le pape François. (…) »

Lire la suite de l’article en cliquant sur la photo:



MAGAZINE DE L’HOMME NOUVEAU N°1738

Chers Visiteurs, le nouveau numéro de la revue

a été publié avec à la Une,  un dossier sur les chrétiens au Pakistan.

– Dossier –
Chrétiens au Pakistan
La foi au prix de tous les dangers
D’où viennent les persécutions qui s’abattent quotidiennement sur la minorité chrétienne au Pakistan ? Ce dossier a l’ambition de répondre à ces questions..
Avec Nazir S. Bhatti, Augus…

-:-

Pour plus d’information et/ou pour commander ce numéro, cliquer sur l’image.



30 MAI : JOURNEE POUR LA VIE

Chers Visiteurs, « Comment donner à la fête des mères une dimensions véritablement humaine et spirituelle ? Comment porter aujourd’hui un regard d’espérance sur une maternité et une famille très fragilisées par l’évolution des lois et des mœurs ? C’est tout le sens de la mobilisation menée par un collectif d’associations à l’occasion de la Journée pour la vie du 30 mai 2021, dans l’élan donné par saint Jean-Paul II « 

 Entretien avec Odile Guinnepain, présidente de « Choisir la vie »
Propos recueillis par Adélaïde Pouchol

HN: Comme chaque année, Choisir la vie se mobilise au moment de la fête des Mères. Quel est le sens de cette mobilisation ?

Il s’agit d’abord de répondre à l’appel de saint Jean-Paul II au consistoire de 1991, repris au n° 85 de l’encyclique Evangelium Vitae en 1995. Cette invitation consiste à « susciter, dans les consciences, dans les familles, dans l’Église et dans la société civile, la reconnaissance du sens et de la valeur de la vie humaine à toutes ses étapes et dans toutes ses conditions, attirant spécialement l’attention sur la gravité de l’avortement et de l’euthanasie… » (saint Jean-Paul II, EV chap. 4-1995). (…)

Lire l’intégralité de l’article en cliquant sur le logo ci-dessous:



LE PATRIMOINE RELIGIEUX EN PERIL

Chers Visiteurs, on ne le répètera jamais assez: Notre patrimoine religieux est en péril! Voici le cri d’alarme de l’

HN: « Valeurs actuelles (8 avril 2021) tire la sonnette d’alarme : 5 000 églises sont en péril et certaines sont menacées de destruction. Il est temps de réagir.

Des années que cela dure, des églises en ruine, des édifices voués à la destruction, des bâtisses religieuses transformées en restaurant ou en boîte de nuit, toute une évolution qui traduit l’abandon de la ruralité pour gommer une partie de notre patrimoine, et la perte de sens spirituel. Et puis, d’un coup, une prise de conscience via l’appel de l’Observatoire du patrimoine religieux (OPR) à soutenir le financement de 35 000 édifices dégradés à travers la France, dont 5 000 sont en situation de péril. « Il faut mettre fin à la spirale incessante ; (…)  »

Lire la suite de l’article en cliquant sur la photo: