Archives par mot-clé : Jésus Christ



TERRA SANTA NEWS DU 18 Octobre 2019

Chers Visiteurs, voici l’heure de notre rendez-vous dominical en Terre sainte, préparé pour nous par:

Christian Media Center

Au sommaire:

  • La guerre revient en Syrie : Après des années de violence, alors que l’espoir commençait lentement à renaître, la guerre est de retour en Syrie et le peuple kurde, frappé par l’invasion de la Turquie.

  • Présence, prédication et Merveilles de Jésus à Capharnaüm : A Capharnaüm, franciscains, pèlerins et chrétiens locaux se sont réunis pour célébrer la présence, la prédication et les prodiges de Jésus.

  • Soukkoth, la fête juive des Tabernacles : Les lumières des cabanes dans les rues et sur les toits illuminent la nuit de Jérusalem. C’est Soukkoth, la fête des Tabernacles, l

  • « La paix est-elle possible ? » : C’est à le titre d’un livre récemment publié par la commission Justice et Paix de l’Assemblée des Ordinaires Catholiques de Terre Sainte.

  • Pèlerins mexicains à Jérusalem, entre voyages et études : Les pèlerins de certains diocèses du Mexique ont pris part à une initiative spéciale promue par la garde: une semaine à Jérusalem répartie entre la visite aux lieux saints et des moments d’étude.

  • Imad al-saras : Survie et fermeté malgré les difficultés : Dans le village de Sakarya, près de Bethléem, le fermier palestinien Imad Al-Saras et sa famille sont déterminés à résister malgré les difficultés auxquelles ils sont confrontés.

  • A Ramallah, des fouilles archéologiques mettent à jour deux églises byzantines : L’Université Al-Quds de Jérusalem, en collaboration avec le patriarcat grec-orthodoxe, mène des fouilles archéologiques sur les vestiges de deux églises de Ramallah datant de la période byzantine.

Nous vous souhaitons une bonne balade en Terre Sainte



L’INCROYABLE HISTOIRE DE JÉSUS – LE DESSIN ANIME

Chers jeunes visiteurs, nous avons la joie de vous annoncer la sortie prochaine d’un nouveau dessin-animé qui raconte L’INCROYABLE HISTOIRE DE JÉSUS, à travers le récit de l’Apôtre Jean.

Par ailleurs, vous proposera, la semaine prochaine, de vivre une partie de la semaine pascale, en famille, avec des extraits de ce dessin animé

Le film est extrêmement fidèle au texte biblique et le DVD pour Pâques, en partenariat avec Magnificat Junior et Top Kids.

https://www.sajedistribution.com



J’AI RENCONTRE JÉSUS LORS D’UNE E.M.I PAR NATHALIE SARACCO

Chers visiteurs, pour débuter cette journée nous vous proposons ce témoignage, « brut de coffrage » de Nathalie Saracco, réalisatrice et productrice de courts et de longs métrage (La Mante Religieuse). Natalie Saracco a rencontré le Christ Jésus lors d’une EMI (Expérience de mort Imminente) lors d’un spectaculaire accident de voiture. Elle témoigne de cette rencontre fabuleuse qui a changé sa vie



HOMÉLIE DOMINICALE

Septième dimanche du Temps Ordinaire

24 février 2019

(Homélie du père Charles André Sohier, prêtre ermite)

Rappelez-vous que l’évangile nous avait réservé les surprenantes béatitudes de Jésus la semaine dernière. Aujourd’hui, le commentaire qu’il en fait semble dépasser les bornes et le bon sens :  « Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent… » Sortirons-nous de l’église, parce que « c’est vraiment trop fort » ? Cela vaudrait mieux que de rester indifférents, assis et impassibles, comme si ce commandement nouveau n’était qu’une information, sans lien avec la célébration de l’eucharistie. Allons-nous, au contraire, dire « oui », sans « mais » et sans « si » ? Car il ne s’agit pas de vouloir édulcorer cet enseignement de Jésus. Il est là et bien là. Sa signification est sans ambiguïté.

L’épisode de la vie de David vient d’ailleurs l’illustrer. En épargnant son ennemi, il devient le modèle de l’Israélite fidèle. La loi ancienne disait déjà : « Aime ton prochain comme toi-même » (Lévitique 19, 18). Le vieux Tobie conseille à son fils: « Ce que tu n’aimes pas toi-même, ne le fais à personne d’autre » (Tobie 4, 15). Mais Jésus va plus loin encore que ces recommandations. Aimer, ce n’est pas seulement s’abstenir de faire du tort à son adversaire, comme David nous en donne l’exemple, c’est répondre au mal par le bien, même s’il n’y a pas de réciprocité. Tout est gratuit, sans espoir de compensation, de récompense ou de gratitude. C’est énorme, nous le sentons bien. Cela dépasse nos forces humaines. Il est déjà bien difficile d’aimer vraiment ceux qui nous aiment, alors étendre cet amour à l’extrême, jusqu’à l’ennemi, voilà qui est à l’opposé de nos réactions spontanées.

Ces hommes qui osent laisser la vie sauve à l’ennemi, qui osent présenter l’autre joue, il y en a. Mais la plupart du temps, nous savons comment ils finissent. Du Mahâtma Gandhi à Martin Luther King, elle est longue la liste de ces gêneurs qu’on assassine, comme Jésus. Et pourtant, d’autres hommes prennent la relève. Pour briser le cercle infernal de la violence, des représailles et des contre-représailles, de la vengeance et du bouc émissaire. « A votre capacité d’infliger la souffrance, nous opposerons notre capacité d’endurer la souffrance », disait Martin Luther King. C’est Dieu qui inspire de telles attitudes, qu’on le prie en hindi ou en anglais, en latin ou en grec, en arabe ou en hébreu, en lingala ou en swahili, en français ou en flamand, en serbe ou en croate, en chinois ou en nippon.. « Faites-nous tout ce que vous voulez, nous continuerons à vous aimer », ajoutait le pasteur baptiste américain.

Eh bien, commençons dès maintenant, avec l’aide de Dieu. Nous avons tous des motifs de guerre froide. Nous sommes tous sujets de critiques, de malveillances et de calomnies. Jetons un regard courageux sur nos relatons de voisinage et de travail, sur les conflits d’héritage et d’alliance au sein même de nos familles. La solution évangélique est nette. Il faut répondre par le bien (ce qui ne veut pas dire par de l’affectif ou de l’émotionnel). Il ne suffit pas de détruire les germes de rancune ni d’effacer tout esprit de vengeance. Ce que Dieu attend de nous, c’est la prière sereine, le décision du premier pas quand l’autre est figé dans son immobilité. Ce qu’il attend de nous, c’est que Le laissions aimer à travers nous comme Lui même nous aime sans cesse à l’infini. « Soyez parfaits comme votre Père est parfait » (Matthieu 5, 48).



RÉ-OUVERTURE DE LA « PRISON DU CHRIST » DANS LE SAINT-SEPULCRE

Chers visiteurs, nous avons le plaisir de vous annoncer que la chapelle construite sur le site où, selon la tradition, Jésus a été détenu par des soldats romains juste avant d’être crucifié, est rouverte après des travaux de réfection dans la basilique du Saint-Sépulcre de Jérusalem

Selon la tradition, c’est à cet endroit, qu’à la fin de son chemin de croix,  Jésus aurait été détenu en attendant l’installation de la croix sur laquelle il a ensuite être crucifié.

Cette chapelle abrite deux trous creusés dans la roche et qui ont servi, selon la tradition, à lier les pieds de Jésus. Les deux trous sont protégés par une vitrine et ornés d’une icône représentant Jésus pieds et mains entravés.

Ce site a subi des travaux de restauration ces dernières années à la suite d’un incendie qui avait provoqué de très graves dégâts matériels.

Bien que se trouvant dans la partie du Saint-Sépulcre qui, selon le Statu quo est sous la responsabilité de l’Église grecque orthodoxe, cette chapelle est également vénérée par l’Église arménienne lors de processions organisées en fin de semaine de même que par les Franciscains de la Custodie.



DAESH LES POUSSE VERS LE CHRIST

Chers visiteurs, voici l’extrait d’une information parue dernièrement sur                                                       INFO CHRÉTIENNE.

_____

« Je ne veux plus être musulman, leur Dieu n’est pas mon Dieu« 

La vie sous l’Etat Islamique les a conduits à Christ : « Si le ciel est fait pour l’Etat Islamique et leur conviction, je choisirai l’enfer pour moi-même au lieu d’être à nouveau avec eux au même endroit, même si c’est le paradis« 

                     Kobani après la bataille

En Syrie, les actions des militants de l’État Islamique et leur interprétation de l’islam a questionné certains musulmans. Aujourd’hui, à Kobani, 4 ans après le départ des islamistes, d’anciens musulmans ont raconté à NBC News, comment cette violence les a poussés à remettre en question leur foi. Kobani est une ville à la frontière syro-turque. Une nouvelle église a ouvert ses portes en septembre. Elle attire des jeunes convertis.

Changer de religion est un défi pour ces musulmans qui se retrouvent ainsi mis à l’écart de leur famille et de leur communauté. Omar, administrateur de l’église, met cette décision en contexte : « Même sous le régime syrien avant la révolution, il était strictement interdit de changer de religion, de l’islam au christianisme, ou le contraire. Changer votre religion sous l’État Islamique n’était même pas imaginable. L’État Islamique vous tuerait immédiatement»

Farhad Jasim est un mécanicien de 23 ans. Il raconte qu’il a été emprisonné par l’État Islamique pendant 6 mois car il ne maîtrisait pas les bases du Coran. En prison, il a été torturé et forcé à lire le Coran : « Après avoir été témoin de leur brutalité de mes propres yeux, j’ai commencé à être sceptique quant à ma croyance. […] Si l’État Islamique représente l’islam, je ne veux plus être musulman. Leur Dieu n’est pas mon Dieu. »

Lire la suite sur:  https://www.infochretienne.com/je-ne-veux-plus-etre-musulman-leur-dieu-nest-pas-mon-dieu-la-vie-sous-letat-islamique-les-conduits-christ/?mc_cid=da535a61b9&mc_eid=38a59c6904



JUSTIN BIEBER, L’IDOLE ET DIEU.

Chers jeunes visiteurs, voici un article déniché pour vous sur

ALETEIA.

En couverture de l’édition américaine du magazine Vogue, Justin Bieber se révèle dans une interview croisée avec sa femme Hailey Baldwin. Sans filtre, la pop star raconte comment Dieu l’a aidé à se libérer d’une dépendance aux drogues et au sexe …/…

L’occasion pour lui d’évoquer son passé sombre et difficile. Celle de dire surtout à ses fans qu’il va mieux, notamment grâce au soutien de sa jeune épouse.

Alors qu’il va bientôt fêter ses 25 ans, Justin Bieber a été propulsé au devant de la scène très jeune. Un succès prématuré, qui lui a valu — ces dernières années — des moments difficiles, parfois d’extrême désespoir et de solitude…/…

« J’ai eu besoin de temps pour savoir qui je suis, ce que je veux faire de ma vie et de mes relations avec les autres, de savoir surtout qui je veux réellement devenir… des questions dont on perd le sens quand on est complètement immergé dans le business de la musique. »…/…

« J’ai ressenti de la honte pour celui que j’étais devenu, pour la confusion de ma vie. C’est pour oublier cette honte que je prenais du Xanax. Ma mère me disait toujours qu’il fallait se comporter avec les femmes avec respect. Je n’ai jamais oublié ses paroles, c’est pourquoi mon comportement ne me rendait pas heureux. Et les drogues créaient un écran entre ce que je faisais et moi-même. C’était devenu carrément glauque. Il y a eu une époque où ceux qui m’entouraient venaient même la nuit vérifier si mon pouls battait et si je respirais encore. »

Aujourd’hui, grâce à l’aide de ses proches et d’un pasteur, Justin Bieber a repris le dessus. Il souhaite parler ouvertement de son passé sombre, et manifester les signes d’une nouvelle vie. Une vie qui se concentre désormais sur sa relation avec Dieu et la préparation avec Hailey au mariage religieux.

Se recentrer sur Dieu

…/…Sa décision d’abstinence sexuelle est liée à sa conversion spirituelle. En décidant de recentrer sa vie sur la foi, il a pris conscience de la crise qu’il vivait. « J’avais un réel problème avec le sexe (…) Dieu ne nous demande pas de nous abstenir pour Lui pour respecter des lois de toutes sortes. (…) C’est plutôt comme s’il nous disait : j’essaie de te protéger des blessures et de la souffrance. »…/…

« J’ai voulu me confier à Dieu parce que j’ai compris que c’était mieux pour mon âme. Et je crois que Dieu m’a béni dans la rencontre avec Hailey. Je pense qu’il y a des grâces lorsqu’on se comporte bien » conclut-il.

Un témoignage bouleversant, renforcé par l’étonnante sagesse des déclarations de Hailey Baldwin dans la même interview. Une conversion qui ne manquera pas d’avoir un impact positif auprès des millions d’adolescents qui, dans le monde entier, vont peut-être pouvoir considérer autrement Justin Bieber que comme une idole.

Lire l’intégralité de l’article sur:

https://fr.aleteia.org/2019/02/08/justin-bieber-jai-voulu-me-confier-a-dieu/?utm_campaign=NL_fr&utm_source=daily_newsletter&utm_medium=mail&utm_content=NL_fr

Lire aussi:

https://fr.aleteia.org/2018/11/28/malgre-les-difficultes-justin-bieber-reste-determine-a-suivre-le-christ/

 


TERRA SANTA NEWS DU 8 FÉVRIER 2019

Chers visiteurs, voici notre rendez vous dominicale en Terre Sainte, préparé pour nous par

Au sommaire:

  • LA VIE CONSACRÉE NAIT ET RENAIT DE LA RENCONTRE AVEC JÉSUS

  • L’ORDRE DU SAINT-SÉPULCRE EN PÈLERINAGE AUX « PIERRES VIVANTES »

  • STATUS QUO ET LIEUX SACRES DE JÉRUSALEM

  • DE L’ÉCOLE DU LOUVRE AU TERRA SANCTA MUSÉUM

  • SAINT FRANÇOIS ET LE SULTAN : UNE CONFÉRENCE AU COLLÈGE TERRA SANCTA

Nous vous souhaitons une bonne balade en Terre Sainte.



L’ÉVANGILE ET LA COUPE DE FRANCE DE FOOTBALL

Chers visiteurs, en ce dimanche de célébration du Baptême de Jésus, voici une remarquable célébration de but.

Alors que l’équipe de football d’Andrézieux a créé l’événement en éliminant l’Olympique de Marseille, lors du 32ème de finale de la Coupe de France, c’est le but de la 83ème minute, de Florian Milla qui a retenu l’attention.

Au moment où le jeune footballeur a célébré son magnifique but, il a enlevé son maillot, laissant apparaître un t-shirt blanc portant deux inscriptions différentes et annonçant on ne peut plus clairement le message de l’Évangile.

« Jésus est ressuscité et il t’aime. »

Mais aussi

« Jésus est le chemin, la vérité et la vie. »

Ce geste lui vaudra bien sûr un carton jaune, le règlement interdisant de retirer son maillot sur le terrain pendant le match. Mais qu’est ce qu’un carton jaune face à l’Évangile ?

_____

Une Information de www.infochretienne.com



LA VÉRITABLE HISTOIRE DE JÉSUS, VUE PAR L’ARCHÉOLOGIE

Chers visiteurs, la majorité des archéologues ne doutent plus de l’existence du personnage historique de Jésus et au fil des fouilles en Terre sainte, son portrait s’affine. Kristin Romey qui couvre les sujets civilisations et découvertes archéologique pour le magazine et le site National Geographic, nous emmène dans un jeu de piste vieux de vingt siècles.

_____

La majorité des archéologues ne doutent plus de l’existence du personnage historique de Jésus. Au fil des fouilles en Terre sainte, son portrait s’affine.

…/…

Piscine de Bethesda

Mais, avant tout, une question explosive: est-il possible que Jésus-Christ n’ait jamais existé ? Quelques sceptiques défendent cette opinion avec véhémence, mais pas les savants,  notamment les archéologues. « Je ne connais aucun chercheur important qui doute du personnage historique de Jésus, affirme Eric Meyers, archéologue et professeur émérite à l’université Duke. On pinaille sur des détails depuis des siècles, mais nulle personne sérieuse ne met en doute son existence. »

…/…

Les chercheurs qui étudient la vie du Christ se divisent en deux écoles : il y a ceux pour qui le Jésus des Évangiles, auteur de miracles, est le véritable Jésus, et il y a ceux pour qui le véritable Jésus (c’est-à-dire l’homme qui a suscité le mythe) est, certes, l’inspirateur des Évangiles, mais aussi un personnage dont la vérité apparaîtra grâce aux recherches historiques et à l’analyse des textes. Les deux camps considèrent l’archéologie comme leur alliée.

…/…

La découverte était de première importance, car elle réduisait à néant l’argument des sceptiques selon lequel les premières synagogues de Galilée apparurent plusieurs décennies après la mort de Jésus –une théorie incompatible avec le portrait que les Évangiles dressent de lui, celui d’un Juif pratiquant qui prêchait souvent et accomplissait ses miracles dans les synagogues.

…/…

Je me souviens avoir été seule dans le tombeau après que la dalle de

Pierre d’onction

marbre avait été momentanément retirée. J’étais submergée par l’émotion en contemplant l’un des plus importants monuments de l’histoire humaine une simple banquette de calcaire que les gens révèrent depuis des millénaires, une chose qui n’avait peut-être pas été vue depuis un millier d’années. …/…

Je me rends compte que, pour les croyants sincères, les études entreprises par les chercheurs sur le Jésus historique, le Jésus terrestre, pure – ment humain, sont de peu d’effet. Cette quête produira d’innombrables théories contradictoires, des questions sans réponse, des faits inconciliables. Mais, pour les véritables croyants, la foi dans la vie, la mort et la résurrection du Fils de Dieu est amplement suffisante. 

Lire l’intégralité de l’article en cliquant sur le logo