Archives de catégorie : Humour



PETIT SOURIRE DOMINICAL

Chers Visiteurs et Amis, la fin de la journée dominicale est proche et amène avec elle le petit sourire du jour.

« Les fruits de l’église« 

Monsieur le curé de cette paroisse mosellane constate que des jeunes du village ont chapardé  des mirabelles aux arbres du jardin du presbytère. Comme il voulait distiller du schnaps, et voulant garder un maximum de ces fruits, il écrivit une pancarte sur laquelle on pouvait lire :

  • « LE SEIGNEUR VOIT TOUT ! »

Le lendemain en retournant au jardin, quelle ne fut sa surprise et sa déception en lisant ce que les jeunes avaient ajouté en dessous :

  • « MAIS IL NE DÉNONCE PERSONNE ! »


PETIT SOURIRE DOMINICAL

Chers Visiteurs et Amis, voici le moment de notre petite histoire dominicale.

Histoire de succession

Blague racontée par Jean-Paul II à André Frossard(*) (c’était avant la chute du communisme).
« Jean-Paul II prie Dieu et lui demande :

  • « Seigneur, la Pologne retrouvera-t-elle un jour la prospérité et la démocratie ? » . Dieu lui répond :
  • « oui, mais pas de ton vivant. »
    Le saint Pape poursuivit:
  • « Et après moi, y aura-t-il un autre Pape polonais ? ».
    Et Dieu de répondre :
  • « Oui, mais pas de mon vivant. »

(*) André Frossard est né le 14 janvier 1915 dans le Doubs. Il est le fils de Ludovic-Oscar Frossard, l’un des fondateurs historiques du Parti communiste français, qui fut à 31 ans le premier secrétaire général du PCF, puis ministre dans les gouvernements du Front populaire. (fr.wikipedia.org )

 



PETIT SOURIRE DOMINICAL

Chers Visiteurs et Amis, voici arrivé la fin de la journée et son moment de détente.

« Annotation« 

Un peintre demande à Pie XI de marquer quelque chose à l’angle du portrait qu’il vient d’achever. Or Pie XI n’est pas spécialement content, car le tableau ne lui ressemble pas. Il écrit donc la référence biblique Jn 6, 20. Le peintre ne comprend pas, et donc le Pape lui dit donc de regarder sa Bible chez lui.
Rentré à la maison, le peintre y lit à ce passage la parole de Jésus à ses disciples sur le lac de Tibériade : «
c’est moi, n’ayez pas peur ».



PETIT SOURIRE DOMINICAL

Chers Visiteurs et Amis, voici arrivé notre moment « Détente » du dimanche soir.

« A la recherche d’un emploi« 

  • Un homme cherche une place de voiture à Paris pour un rendez-vous d’embauche. Au bout de dix minutes, il prie Dieu de l’aider : « Seigneur, si je trouve une place, je prierai chaque matin et chaque soir. »
  • Cinq minutes plus tard, après un deuxième tour du pâté de maisons, il reprend : « si je trouve une place, j’irai à la messe tous les dimanches et je donnerai le dixième de mon salaire en aumône. »
  • Après un troisième tour du quartier, il trouve une place, et dit : « plus la peine de chercher, Seigneur : j’ai trouvé ! »


PETIT SOURIRE DOMINICAL

Chers Visiteurs, enfin le repos du dimanche soir. Aujourd’hui nous vous proposons de revenir à la Genèse, pour rappeler que l’Homme est peu de chose. Quoi qu’il en pense!

« Le 6eme jour, Dieu créa l’homme à son image. Aussitôt que celui-ci eut la possibilité de parler, il interrogea son créateur en disant :

  • « Dieu, pourquoi m’as-tu créé en dernier ?« 
  • Le Seigneur lui répondit : « C’est pour qu’au moment où tu seras enflé d’orgueil, on puisse te rappeler que le moustique est arrivé avant toi. »


PETIT SOURIRE DOMINICAL

Chers Visiteurs, voici notre moment de détente dominical.

« Une histoire de Talents« 

  • Une paroissienne  va voir son curé pour lui dire la chose suivante, « Père, je crois avoir un don, celui de critiquer« .
  • Le prêtre lui répondit : « Quel texte de la Bible nous parle de la manière de faire fructifier nos dons ? »
  • La dame dit fièrement, « La parabole des talents dans l’évangile de Matthieu au chapitre 25« .
  • Le prêtre dit alors: « Et qu’à fait celui qui n’avait reçu qu’un seul talent ?« .
  • « Il est allé cacher son talent dans la terre », répondit la paroissienne.
  • Le religieux conclut alors, « Et vous, faite de même« .


PETIT SOURIRE DOMINICAL

Chers Visiteurs, voici arrivé notre moment détente de fin de journée dominicale. Nous prions nos lectrices aux cheveux clairs de ne pas nous en vouloir, mais ceci n’est qu’une historiette de fin de longue journée.

« May day, May day !« 

Une jeune femme prend un petit avion entre deux îles. Il n’y a qu’elle et le pilote dans l’appareil.  Soudain, ce dernier meurt d’une crise cardiaque.  Sans paniquer, elle lance alors un appel de détresse :
– « Mayday ! Mayday ! A l’aide ! Help ! Mon pilote vient d’avoir une attaque, il est inconscient ! Je ne sais pas piloter ! Au secours ! »
Presque instantanément, elle entend une voix dans la radio :
– « Ici la tour de contrôle, j’ai reçu votre message et je vais vous indiquer les manœuvres à suivre pour vous sortir de là ».
– « Ouf, merci ! »
– « Maintenant, détendez-vous, tout va bien se passer. Donnez-moi votre hauteur et votre position ».
– « Je fais 1 mètre 70 et je suis assise sur le siège avant« .
– « D’accord, vous êtes blonde n’est-ce pas ? »
– « Oui. »
– « Dans ce cas, répétez après moi : Notre père, qui êtes aux cieux... »:-)

 



PETIT SOURIRE DOMINICAL

Chers Visiteurs, voici arrivé notre moment détente dominical.

« Châtiment céleste« 

Richard Gere, Kevin Costner et Woody Allen qui se retrouvent aux portes du Paradis.

  • Saint Pierre les accueille et leur dit :  » Vous ne pouvez pas encore entrer tout de suite car vous devez passer par le jugement final afin d’expier vos plus graves fautes… Vous voyez les portes là-bas, chacun de vous devra entrer par la porte qui lui est assignée, et vous trouverez votre châtiment derrière ».
  • Richard Gere ouvre sa porte et aïe, aïe, aïe, il y a une femme, enfin si on peut appeler ça une femme… Plutôt une créature ignoble, vieille, hideuse, sale sur un lit pourri, le tout offrant un spectacle à vomir. Une voix céleste dit alors : « RICHARD GERE, TU AS PÊCHÉ TOUTE TA VIE, VOICI TON CHÂTIMENT ». Et la porte se referme sur un Richard Gere hurlant d’horreur…
  • Kevin Costner ouvre la sienne, pas trop rassuré, et il trouve une chose encore plus horrible, plus laide, plus sale… Une voix s’élève et dit : « KEVIN COSTNER, TU AS PÊCHÉ TOUTE TA VIE, VOICI TON CHÂTIMENT ». Et la porte se referme sur un Kevin Costner hurlant…
  • Encore moins rassuré, Woody Allen ouvre sa porte et voit devant lui Sharon Stone, éblouissante, plus belle que jamais, au regard enivrant…Il se dit en lui-même : « Wahoooo, c’est ça mon châtiment ? ».Et soudain, la voix céleste s’élève : « SHARON STONE, TU AS PÊCHÉ TOUTE TA VIE, VOICI TON CHÂTIMENT »


PETIT SOURIRE DOMINICAL

Chers Visiteurs, l’heure de notre petite histoire du dimanche soir est arrivée. L’histoire du jour pourrait s’intituler:

 » Le Pape, son chauffeur et le motard« 

Après  avoir  rangé  les  bagages  du  Pape  dans  le  coffre de  la  limousine,  le  chauffeur  réalise  que  le  Saint Père est resté sur  le  trottoir.

– « Excusez-moi,  Votre  Sainteté », dit  le  chauffeur. « Voudriez-vous, je  vous  prie,  vous  asseoir  pour  que  nous  puissions  partir ? »

– « Pour  vous  dire  la  vérité,  dit  le  Pape,  ils  ne  veulent  pas me laisser  conduire  au  Vatican,  et  j’aimerais  beaucoup  pouvoir  le  faire  aujourd’hui. »

– « Je  suis  désolé,  mais  je  ne  peux  pas  vous  laisser  faire  cela. Je  perdrais  mon  emploi!  Et  que  faire  s’il  arrive  quelque  chose ? », proteste  le  chauffeur, qui  aurait  aimé  être  ailleurs  ce  matin  là.

– « Je  ferai  quelque  chose  de  spécial  pour  vous », dit le Pape.

De  mauvaise  grâce,  le  chauffeur passe à  l’arrière et  le Pape s’installe  derrière  le  volant. Très  vite  le  chauffeur  regrette  sa  décision,  quand  après  avoir  quitté  l’aéroport,  le  souverain  pontife  met  la  pédale  au  plancher  accélérant  jusqu’à  140 km/h .

– « Je  vous  en  supplie,  votre  Sainteté,  ralentissez ! » implore  le  chauffeur  très  inquiet. Mais  le  Pape  continue  jusqu’à  ce  que  les  sirènes de  police  retentissent.

– « Je  vais  perdre  mon  permis », s’écrie  le  chauffeur.

Le  Pape  se  range  sur  le  coté  et  baisse  sa  vitre quand  le  policier  s’approche. Dès que celui-ci  voit  le  Pape, il  retourne  à  sa moto, allume  sa  radio  et  dit  à  son  chef qu’il  a  arrêté  une  limousine  roulant  à  140 km/h.

– « Où  est  le  problème ?   Bouclez-le ! », dit  le chef du poste de police.

– « Je  ne  pense  pas  qu’on  puisse  faire  ça,  c’est  quelqu’un  de  très  important. », dit  le  motard.

Le  chef  s’exclame : « Il  n’y  a  pas  de  raison ! »

– « Non,  je  veux  dire  réellement  important. », dit  le  policier.

Le  chef  demande  alors : « Qui  avez-vous  coincé ? Le  maire ? »

Le  policier : « Plus  gros. »

Le  chef : « Un  sénateur ? »

Le  policier: « Beaucoup  PLUS  GROS. »

Le  chef : « Bien !  Dites-moi  qui  c’est ! »

Le  policier : « Je  pense  que  c’est  Dieu  lui-même ! »

Le  chef : « Vous  vous  moquez de moi ?  Qu’est-ce  qui  vous  fait  croire  que  c’est  Dieu ?  »

Le  policier: « Il  a  le  Pape  comme  chauffeur… ! »



PETIT SOURIRE DOMINICAL

Chers Visiteurs, notre moment « Détente » du dimanche soir est arrivé. Aujourd’hui nous parlerons de la cigarette pendant « le service ».

Deux religieux, un jésuite et un franciscain se rencontrent dans un compartiment de train, priant le bréviaire chacun de son côté. Là-dessus, le jésuite sort de sa poche un paquet de cigarettes et en allume une.

-« On n’a pas le droit de fumer en priant! » lui fait remarquer le franciscain.

– « Moi si, j’en ai obtenu l’autorisation« , répond le jésuite.

– « A bon ?…. C’est facile à obtenir ? » demande, intéressé, le franciscain.

– « Bien sûr, il suffit de faire une demande à son supérieur » répond le jésuite.

Peu de temps après, les deux religieux se retrouve. Le franciscain reproche alors à son confrère:
-« Vous m’avez bien eu la dernière fois au sujet des cigarettes. J’ai demandé à mon supérieur et  je n’ai pas obtenu l’autorisation« .

– « Mais, comment avez-vous demandé ? » répond le jésuite.

–  » J’ai tout simplement demandé si je pouvais fumer en priant » avoue le franciscain.

– »Mais non! Vous vous y êtes très mal pris! Il fallait demander comme moi,  si vous pouviez prier en fumant » dit le jésuite.