Archives par mot-clé : Homélie du Pape François



LE MONDE VU DE ROME : TITRES AU 22 MARS 2020

Chers Visiteurs, voici les derniers titres développés pour nous par

ZENIT – Francais

-:-:-:-

« Angélus : le pardon du Seigneur enlève l’obscurité du péché« 

Angélus Du 22 Mars 2020, Capture Vatican Media

Zenit: « Le péché est comme un poison sombre qui couvre notre visage et qui nous empêche de voir clairement… le pardon du Seigneur enlève cette couche d’ombre et de ténèbres », a souligné le pape François à l’angélus qu’il présidait ce 22 mars 2020, depuis la bibliothèque du palais apostolique.

Que le Carême, a-t-il souhaité dans sa méditation retransmise en direct vidéo, « soit un temps opportun et précieux pour nous rapprocher du Seigneur, en demandant sa miséricorde, dans les diverses formes que notre Mère l’Eglise nous propose ».

Lire l’homélie en cliquant sur la photo:

Accéder aux derniers titres en cliquant sur le logo ci-dessous:

ZENIT – Francais



LE MONDE VU DE ROME – TITRES AU 23 FÉVRIER 2020

Chers Visiteurs et Amis du dimanche, voici les derniers titres développés pour nous par

ZENIT – Francais

-:-:-:-

Messe à Bari : « Aimer et pardonner, c’est vivre comme des vainqueurs »

« L’unique extrémisme chrétien« 

Zenit: « Aimer et pardonner, c’est vivre comme des vainqueurs », a affirmé le pape François en célébrant une messe à Bari, dans le sud de l’Italie, ce 23 février 2020. « C’est l’unique extrémisme chrétien », a-t-il ajouté et la plus grande révolution de l’histoire : l’amour.

Messe à Bari, capture Vatican Media
Messe À Bari, Capture Vatican Media

Après avoir rencontré les évêques de la région méditerranéenne dans la basilique Saint-Nicolas de Bari, le pape a rejoint le Corso Vittorio Emanuele II pour la messe dominicale en plein air. Dans son homélie, il a médité sur la parole du Christ : « Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent. »

« C’est la nouveauté chrétienne. C’est la différence chrétienne », a assuré le pape : « Prier et aimer : voici ce que nous devons faire … Sur l’amour envers tous, nous n’acceptons pas d’excuses, nous ne prêchons pas des complaisances confortables. Le Seigneur n’a pas été complaisant, il n’a pas fait de concessions, il nous a demandé l’extrémisme de la charité. »

Et d’exhorter : « Ne te préoccupe pas de la méchanceté des autres, de celui qui pense mal de toi. Commence au contraire par désarmer ton cœur par amour de Jésus », notamment en cessant de se plaindre de « ce qui ne va pas ».  En effet, « la culture de la haine se combat en luttant contre le culte de la plainte ».

La logique de Jésus « est perdante aux yeux du monde, mais gagnante aux yeux de Dieu », a souligné le pape par ailleurs : « Nous perdrons si nous défendons la foi par la force. »

« Aujourd’hui Jésus, avec son amour sans limites, met haut la barre de notre humanité », a-t-il conclu, en exhortant : « Choisissons aujourd’hui l’amour, même s’il coûte, même s’il va à contre-courant. Ne nous laissons pas conditionner par la pensée commune, ne nous contentons pas des demi-mesures. »

Lire l’intégralité de l’homélie en cliquant sur la photo.

Accéder aux autres titres en cliquant sur le logo ci-dessous:

ZENIT – Francais



LE MONDE VU DE ROME – TITRES AU 26 JANVIER 2020

Chers Visiteurs et Amis, voici les derniers titres développés pour nous par

ZENIT – Francais

-:-:-:-:-

Dimanche de la parole de Dieu: « La lettre d’amour qu’il a rédigé pour toi »

« Donne moi de la place et ta vie changera« 

Zenit: « « Le Seigneur te donne sa Parole, pour que tu l’accueilles comme la lettre d’amour qu’il a rédigée pour toi, pour te faire sentir qu’il est proche de toi », a affirmé le pape François lors de la messe qu’il célébrait ce 26 janvier 2020, premier Dimanche de la Parole de Dieu.

Évangile, Premier Dimanche de la Parole, 26 janvier 2020, capture Vatican Media

 Dans son homélie en la basilique Saint-Pierre, le pape a assuré aussi que « la Parole qui nous sauve ne va pas à la recherche de lieux préservés, stérilisés, sûrs. Elle va dans nos complexités, dans nos ténèbres. Aujourd’hui comme hier, Dieu désire visiter ces lieux où nous pensons qu’il ne va pas… Il n’a pas peur d’explorer nos cœurs, nos lieux les plus rudes et les plus difficiles ».

Au lieu d’aller « vers le Seigneur avec quelque prière formelle, en faisant attention que sa vérité ne nous secoue pas à l’intérieur », il a encouragé : « Le temps de vivre pour soi est fini, le temps de vivre avec Dieu et pour Dieu, avec les autres et pour les autres, avec amour et par amour, a commencé. Aujourd’hui, Jésus te répète à toi aussi: ‘Courage, je suis près de toi, donne-moi de la place et ta vie changera!’ » Car la Parole de Dieu « provoque la conversion, elle nous secoue, nous libère de la paralysie de l’égoïsme ».

« Pour suivre Jésus les bonnes résolutions ne suffisent pas, mais il faut écouter chaque jour son appel », a conclu le pape : « Pour cela nous avons besoin de sa Parole: écouter, au milieu des milliers de paroles de chaque jour, cette seule Parole qui ne nous parle pas des choses, mais de la vie… Lisons quotidiennement quelques versets de la Bible. Commençons par l’Évangile: tenons-le ouvert sur la table à la maison, portons-le avec nous dans la poche, lisons-le sur le téléphone portable, laissons-le nous inspirer chaque jour. »

Lire l’intégralité de l’homélie en cliquant sur la photo.

Accéder aux derniers titres en cliquant sur le logo ci-dessous:

ZENIT – Francais



LE MONDE VU DE ROME – TITRES AU 12 JANVIER 2020

Chers Visiteurs et Amis, voici les derniers titres développés pour nous par

ZENIT – Francais

« Baptiser un enfant est un acte de justice »

« Homélie pour le baptême de 32 enfants »

Baptême d'enfants dans la chapelle Sixtine, 12 janvier 2020 © Vatican Media
Baptême d’enfants dans la chapelle Sixtine, 12 janvier 2020 © Vatican Media

 Zenit: « Baptiser un enfant est un acte de justice », a affirmé le pape François en célébrant le baptême de 32 enfants – 17 garçons et 15 filles – dans la chapelle Sixtine, ce 12 janvier 2020.

Comme chaque selon la tradition pour la fête du baptême du Seigneur, le pape a baptisé les enfants d’employés du Vatican. « Dans le baptême, a-t-il dit dans son homélie, nous lui donnons un trésor, nous lui donnons un gage : l’Esprit Saint… qui le défendra, l’aidera, durant toute sa vie. »

« Quand un enfant pleure à l’église, c’est un beau sermon », a aussi assuré le pape. »

Lire la totalité de l’homélie en cliquant sur la photo ci-dessus

Accéder aux autres titres en cliquant sur le logo ci-dessous:

ZENIT – Francais

 

 



LE MONDE VU DE ROME – TITRES AU 6 JANVIER 2020

Chers Visiteurs et Amis, voici les derniers titres développés pour nous par

ZENIT – Francais

Epiphanie, 6 janv. 2020, capture @Vatican Media
Epiphanie, 6 janv. 2020, capture @Vatican Media

Zenit: « L’adoration de Dieu « transforme » l’adorateur, explique le pape François à l’occasion de la messe de Épiphanie, célébrée au Vatican ce lundi 6 janvier 2020.

Il invite à imiter les « mages venus d’Orient » adorer l’Enfant-Dieu à Bethléem: « Adorer, c’est un geste d’amour qui change la vie ».

Le pape a résumé son commentaire dans ce tweet: « L’Évangile d’aujourd’hui (Mt 2, 1-12) nous enseigne que l’homme, quand il n’adore pas Dieu, est amené à adorer son ego. C’est un risque sérieux : se servir de Dieu au lieu de le servir ». »

Lire l’intégralité de l’homélie en cliquant sur la photo:

Accéder aux derniers titres en cliquant sur le logo ci-dessous:

ZENIT – Francais

Zenit:  »

 



LE MONDE VU DE ROME – TITRES AU 24 NOVEMBRE 2019

Chers Visiteurs, voici les derniers titres publiés pour nous, par

ZENIT – Francais

Première messe du Pape au Japon

Homélie: Nagasaki porte dans son âme une blessure difficile à guérir.

Zenit: « Élevons nos voix ici dans une prière unanime, pour tous ceux qui souffrent aujourd’hui »: le pape François parle en ce termes aux chrétiens du Japon et spécialement de Nagasaki, épicentre de la persécution, qui a duré 260 ans, à l’occasion de sa première messe au Japon, ce 24 novembre 2019 – fête du Christ Roi de l’univers – , à 82 ans, alors que c’était pour lui un rêve de jeunesse que de se rendre au Japon, en missionnaire, comme il l’a confié aux évêques.

© Vatican Media

« Nagasaki, a reconnu le pape, porte dans son âme une blessure difficile à guérir, signe de la souffrance inexplicable de tant d’innocents ; des victimes provoquées par les guerres d’hier, mais qui continuent de souffrir aujourd’hui, dans cette troisième guerre mondiale par morceaux. Élevons nos voix ici dans une prière unanime, pour tous ceux qui souffrent aujourd’hui dans leur chair ce péché criant vers le ciel, et pour que soient de plus en plus nombreux ceux qui, comme le bon larron, ne peuvent se taire ni se moquer, mais par leur voix, annoncent un règne de vérité et de justice, de sainteté et de grâce, d’amour et de paix ».

Dans cette ville, martyrisée par les persécutions et par la bombe atomique, le pape a invité les chrétiens à être des « vivants »: « Nous croyons au Dieu des Vivants. Le Christ est vivant et agit au milieu de nous, en nous conduisant tous vers la plénitude de la vie. Il vit et il nous veut aussi vivants, il est notre espérance (cf. Christus vivit, 1). Nous l’implorons chaque jour : que vienne ton Règne, Seigneur. »

Il a encouragé à ne pas faiblir ans la lutte contre le mal: « Si notre mission de disciples missionnaires est celle d’être des témoins et des messagers de ce qui viendra, nous ne pouvons pas nous résigner face au mal et aux maux, mais elle nous pousse à être le levain de son Règne partout où nous sommes : en famille, au travail, dans la société ; à être une petite ouverture par laquelle l’Esprit continue de souffler l’espérance entre les peuples ».

Le pape a insisté sur le sacrement du frère, du plus pauvre: malades, personnes avec handicap, anciens et personnes abandonnées, réfugiés et travailleurs étrangers: « chacun d’eux est un sacrement vivant du Christ, notre Roi ».

Et il a exhorté les baptisés à être « levain de son Règne partout où nous sommes : en famille, au travail, dans la société ; à être une petite ouverture par laquelle l’Esprit continue de souffler l’espérance entre les peuples ».

Lire l’intégralité de l’homélie en cliquant sur la photo.

Accéder aux derniers titre en cliquant sur le logo ci-dessous:

ZENIT – Francais



LE MONDE VU DE ROME – TITRES AU 17 NOVEMBRE 2019

Chers Visiteurs, voici les derniers titres, dont l’homélie du jour du  Saint Père, publiés par

ZENIT – Francais

_____

IIIe Journée des pauvres : « Moi, chrétien, est-ce que j’ai au moins un pauvre pour ami ? »

« Les pauvres sont les portiers du ciel »

ZenitLes pauvres nous facilitent l’accès au ciel », ils sont « les portiers du ciel », car ils entrouvrent « la richesse qui ne vieillit jamais, celle qui relie la terre et le ciel et pour laquelle il vaut vraiment la peine de vivre ; l’amour », a affirmé le pape François en célébrant la messe pour la IIIe Journée mondiale des pauvres, ce 17 novembre 2019.

Messe pour la IIIe Journée mondiale des pauvres, 17 novembre 2019 © Vatican Media
© Vatican Media

Lors de cette célébration internationale dans la basilique Saint-Pierre, le pape était entouré de personnes dans le besoin. A une époque où « la cupidité d’un petit nombre accroît la pauvreté d’un grand nombre », le pape a mis en garde, dans son homélie, contre la tentation « du tout de suite », qui « ne vient pas de Dieu ». Et de donner l’antidote : la persévérance, « persévérer dans le bien, de ne pas perdre de vue ce qui compte ».

Il a aussi évoqué « la tentation du je » : « Le chrétien, de même qu’il ne recherche pas le tout de suite mais le toujours, n’est pas non plus un disciple du je, mais du tu. Il ne suit pas les sirènes de ses caprices, mais l’appel de l’amour, la voix de Jésus. »

« L’étiquette de “chrétien” ou de “catholique” ne suffit pas pour appartenir à Jésus. Il faut parler la même langue que Jésus, celle de l’amour, la langue du tu. », a insisté le pape en invitant les fidèles à se demander : « Est-ce que j’aide une personne dont je n’aurai rien à recevoir ? Moi, chrétien, est-ce que j’ai au moins un pauvre pour ami ? »

Lire l’intégralité de l’homélie en cliquant sur la photo.

Accéder aux derniers titre en cliquant sur le logo ci-dessous :

ZENIT – Francais



LE MONDE VU DE ROME – TITRES AU 10 NOVEMBRE 2019

Chers Visiteurs, voici les derniers titres « de Rome« , rédigés pour nous par 

ZENIT – Francais

« La certitude de la résurrection des morts se fonde sur « la fidélité de Dieu« 

Zenit: « La certitude de la résurrection des morts se fonde sur « la fidélité de Dieu, qui est le Dieu de la vie », déclare le pape François, dans son commentaire de l’évangile, avant l’angélus de ce dimanche 10 novembre 2019, place Saint-Pierre. Le pape invite à « attendre l’au-delà ».

Angélus du 10 nov. 2019, capture @ Vatican Media
Capture @ Vatican Media

Le pape explique la réponse de Jésus à une question de ses interlocuteurs sadducéens qui ne croyaient pas dans la résurrection: « Jésus répond que la vie appartient à Dieu, qui nous aime et se soucie de nous ».

Le pape a souligné le lien entre la vie et la fraternité: « La vie subsiste là où il y a du lien, communion, fraternité. Et c’est une vie plus forte que la mort quand elle est construite sur de vraies relations et des liens de fidélité. Au contraire, il n’y a pas de vie là où l’on prétend appartenir seulement à soi-même et de vivre comme des îles: dans ces attitudes, la mort prévaut. C’est l’égoïsme. Si je vis pour moi-même, je sème la mort dans mon cœur. »

Lire l’intégralité de l’homélie en cliquant sur la photo.

Accéder aux derniers articles en cliquant sur le logo ci-dessous :

ZENIT – Francais



LE MONDE VU DE ROME – DERNIERS TITRES

Chers Visiteurs, nous avons le plaisir de partager avec vous les deniers titres publiés par

ZENIT – Francais

« Une Syrie « martyrisée » »

Zenit: « Le pape François lance un appel en faveur de la Syrie « martyrisée » notamment dans la région nord-est où se trouvent aussi des familles chrétiennes, mises en fuite par des « actions militaires ».

Le pape fait allusion, ce dimanche 13 octobre 2019, sans la nommer, à l’offensive turque, commencée il y a cinq jours, dans la région du Nord de la Syrie, libérée de Daesh par les troupes kurdes, tandis que les condamnations internationales continuent de se multiplier, sans résultat sur le terrain.

Canonisations, 13 octobre 2019, capture © Vatican MediaAu terme de la messe de canonisation de 5 nouveaux saints, Place Saint-Pierre, et avant la prière dominicale de l’angélus, le pape a déclaré, en italien: « Mes pensées vont encore une fois vers le Moyen-Orient. En particulier, vers la Syrie bien-aimée et martyrisée d’où arrive de nouveau des nouvelles dramatiques sur le sort des populations du nord-est du pays, contraintes d’abandonner leurs maisons à cause d’actions militaires: parmi ces populations se trouvent également de nombreuses familles chrétiennes. »

Il a lancé cet appel en appuyant sur les mots « sincérité, honnêteté et transparence » : « A tous les acteurs impliqués ainsi qu’à la communauté internationale, je renouvelle, je vous en prie, mon appel à s’engager avec sincérité, honnêteté et transparence sur la voie du dialogue afin de rechercher des solutions efficaces »…/…

Lire la suite de l’article en cliquant sur la photo:

Accéder aux autres titres en cliquant sur le logo ci-dessous:

ZENIT – Francais



LE MONDE VU DE ROME – DERNIERS TITRES

Chers visiteurs, voici les derniers titres développés pour nous par

ZENIT – Francais

« La rencontre avec le Ressuscité change le cœur« 

Zenit: « Le pape François a appelé à prier pour la conversion des persécuteurs, en s’adressant aux chrétiens du Moyen-Orient, à l’audience générale de ce 9 octobre 2019.

Audience du 9 octobre 2019 © Vatican Media Après sa catéchèse sur la conversion de saint Paul, le pape a salué les pèlerins venant du Liban et de Terre Sainte présents place Saint-Pierre.

« La conversion de Saul à Paul, de persécuteur à Apôtre de la Bonne Nouvelle, nous enseigne que la rencontre avec le Ressuscité change le cœur, leur a-t-il dit. La lumière du Christ a rempli et illuminé l’existence de Paul, dirigeant son zèle à servir Dieu et la loi, vers le service de l’autre et de la Parole de Dieu. »

Le pape a alors invité : « Demandons au Seigneur Ressuscité d’éclairer et de convertir toutes les personnes qui persécutent encore aujourd’hui les croyants, en pensant faire la volonté de leur Dieu. »

« Que le Seigneur vous bénisse tous et vous protège toujours du malin ! » a-t-il conclu »

Lire l’intégralité de l’article en cliquant sur la photo:

Accéder aux autres titres en cliquant sur le logo ci-dessous:

ZENIT – Francais