Archives par mot-clé : Vatican



LE MONDE VU DE ROME – TITRES DU 7 JUILLET ET DES JOURS PRÉCÉDENTS

Chers visiteurs, voici les titres développés pour nous ces derniers jours par « Paroles du pape avant la prière mariale « 

« Notre prière ne doit pas être limitée seulement à nos besoins, à nos nécessités : une prière est vraiment chrétienne si elle a aussi une dimension universelle », a souligné le pape François à l’angélus qu’il a présidé ce dimanche 7 juillet 2019, place Saint-Pierre.

La mission, a-t-il expliqué en introduisant la prière mariale, « se fonde sur la prière », elle est « itinérante », elle demande « détachement et pauvreté », elle apporte « la paix et la guérison », elle « n’est pas prosélytisme mais annonce et témoignage ».

Le pape a invité le chrétien à « penser au nom qu’il a reçu au jour de son baptême : ce nom est “inscrit dans les cieux”, dans le cœur de Dieu Père. Et c’est la joie de ce don qui fait de tout disciple un missionnaire, quelqu’un qui marche en compagnie du Seigneur Jésus, qui apprend de Lui à se dépenser sans réserve pour les autres, libéré de lui-même et de ses biens ». (Lire l’intégralité du texte en cliquant sur la photo)

Accéder aux autres titres en cliquant sur le logo ci-dessus



LE MONDE VU PAR ROME – TITRES DU 12 MARS 2019

Chers visiteurs, voici les derniers titres delargement consacrés au 6ème anniversaire du pontificat du Pape François.

« Réflexions pour les six ans de pontificat du pape François »

_____

Cliquer sur le titre souhaité

 



MÉDIRE DES AUTRES ?

Chers visiteurs, «Est-ce que je parle mal des autres?» a interrogé le Pape François lors de son homélie du jour, invitant à la douceur et à la miséricorde

« Est-ce que je parle mal des autres? (…) M’est-il plus facile de voir les défauts des autres que les miens? », a interrogé le pape François avant l’angélus de ce dimanche 3 mars 2019, Place Saint-Pierre, proposant ce point de conversion : «  Et essayons de nous corriger au moins un peu: cela nous fera du bien à tous. »

Commentant, comme à son habitude l’évangile de ce dimanche, dans lequel le Christ pose cette question : « Un aveugle peut-il conduire un autre aveugle? », le pape a invité à la sagesse surtout qui a des responsabilités d’éducation : « Jésus attire ainsi l’attention de ceux qui ont des responsabilités en matière d’éducation ou de commandement: pasteurs d’âmes, autorités publiques, législateurs, enseignants, parents, en les exhortant instamment à être conscients de leur rôle délicat et à toujours trouver le juste chemin sur lequel conduire les personnes. »

Le pape a dévoilé la tentation de « l’indulgence » envers soi-même et de la « dureté » envers les autres : « Il est toujours utile d’aider les autres par de sages conseils, mais alors que nous observons et corrigeons les défauts de notre voisin, nous devons également être conscients d’avoir nous aussi des défauts. » A contrario, le Saint Père a invité à une « attitude de douceur et de miséricorde » pour être des personnes « sincères, humbles et justes ».

Lire la totalité de l’homélie et accéder aux autres titres en cliquant sur:

https://fr.zenit.org



JOURNÉE MONDIALE DES PAUVRES

« N’aimons pas en paroles mais par des actes ».

C’est le thème du message du Pape François en vue de la première Journée mondiale des Pauvres, qui se tiendra le 19 novembre 2017,  le 33e dimanche du temps ordinaire.

Cette journée a été instituée par le Pape lui-même, au terme du Jubilé de la Miséricorde, « pour que les communautés chrétiennes deviennent toujours davantage signe concret de la charité pour les derniers et ceux qui sont le plus dans le besoin ». Dans ce message, François exhorte avec force l’Église à entendre le cri des pauvres, à créer les conditions d’une rencontre «authentique» avec eux et d’un partage qui devienne « style de vie ».

…/…

En ce dimanche, si dans notre quartier vivent des pauvres qui cherchent protection et aide, approchons-nous d’eux : ce sera un moment propice pour rencontrer le Dieu que nous cherchons. Selon l’enseignement des Écritures (cf. Gn 18, 3-5 ; He 13, 2), accueillons-les comme des hôtes privilégiés à notre table…

…/…

Que cette nouvelle Journée Mondiale, par conséquent, devienne un appel fort à notre conscience de croyants pour que nous soyons plus convaincus que partager avec les pauvres nous permet de comprendre l’Évangile dans sa vérité la plus profonde. Les pauvres ne sont un problème : ils sont une ressource où il faut puiser pour accueillir et vivre l’essence de l’Évangile.

L’intégralité du texte sur:

http://eglise.catholique.fr/vatican/messages-du-saint-pere/448877-message-saint-pere-journee-mondiale-pauvres/



MEDJUGORJE: PRIVILÉGIER UNE EXPÉRIENCE DE FOI

Medjugorje : le Vatican veut privilégier une expérience de foi

(Extrait d’un article d’Anne Kurian pour Zenit.org )

Le Vatican souhaite que les fidèles se rendant à Medjugorje (Bosnie Herzégovine) y vivent « une expérience de foi authentique ». C’est en ces termes que le cardinal secrétaire d’Etat Pietro Parolin a expliqué la nomination par le pape François, le 11 février 2017, d’un « envoyé spécial du Saint-Siège » après les conclusions de l’enquête sur les phénomènes d’apparitions mariales présumées en ce lieu.

En visite en Croatie du 29 au 31 octobre, le « numéro 2 » du Vatican a précisé que si l’enquête – entre les mains du pape – avait étudié la dimension « surnaturelle » ou non des événements, restait aujourd’hui la question du « soin pastoral » des pèlerins.

Dans des propos rapportés par l’agence catholique italienne SIR, le cardinal Parolin a affirmé que la volonté du Saint-Siège était de « réguler le phénomène afin que les fidèles qui y vont puissent écouter la Parole de Dieu, célébrer les sacrements et vivre une expérience de foi authentique ». …/…

Lire l’intégralité de l’article sur:

https://fr.zenit.org/articles/medjugorje-le-vatican-veut-privilegier-une-experience-de-foi/



VERS UNE RECONNAISSANCE DE MEDJUGORJE ?

Créer à la suite des apparitions de la Sainte Vierge Marie en 1981, le site de Medjugorje (Bosnie-Herzegovine) est depuis, confié en gestion aux frères franciscains.2016_07_06_Medjugorje

Cette situation pourrait changer par le transfert de la gestion à un administrateur apostolique nommé par le pape. En effet, loin de démentir cette information répandue par des médias bosniaque et croate, le directeur du Bureau de presse du Saint-Siège, le P. Federico Lombardi, a récemment déclaré qu’il s’agit d’une « hypothèse étudiée parmi d’autres mais qu’il n’y a encore aucune décision en ce sens », et qu’ « Il est prématuré d’en parler comme d’une orientation déjà prise ou comme d’une décision imminente », a-t-il ajouté, sans écarter qu’une telle décision puise être prise à l’avenir. Il faut savoir que la gestion du sanctuaire par les franciscains est source de tensions récurrentes avec le diocèse local. Par ailleurs, rappelons qu’actuellement, seuls les pèlerinages privés sont permis par le Vatican, tandis que les pèlerinages officiels restent interdits.

Lire l’article de La Croix sur : http://www.la-croix.com/Religion/Pape/Vers-nomination-administrateur-Medjugorje-2016-07-05-1200773702