Archives par mot-clé : Burkina Faso



LES 6 VISAGES DE LA CRISE AU SAHEL

Chers Visiteurs, alors qu’en France nous polémiquons sur les capacités du Gouvernement à gérer la pandémie, sur le déconfinement, ou encore sur l’accès aux plages et aux prochaines vacances, d’autres Pays, aussi touchés par le Covid 19, n’ont pas le « loisir » de polémiquer. Leur soucis est simple et unique: La Survie.

Pour nous aider à relativiser et juger de la chances des Pays occidentaux, voici un reportage de

UNHCR Spotlight

sur la situation, entre autres Pays d’Afrique, du Burkina Faso livré à la pandémie et aux assassins de tous bords.

-:-:-:-

« Au Burkina Faso, presque aucune localité n’est sûre. »

UNHCR: »Des groupes armés, des extrémistes et des bandes criminelles sèment la terreur au quotidien, assassinant ceux qui refusent de rejoindre leurs rangs. Les tueurs abattent des familles. Ils violent et torturent les femmes. Ils détruisent tout ce qui symbolise l’État : les écoles, les commissariats de police, et même les hôpitaux.

DW.com

Ceux qui survivent à une attaque savent qu’ils n’auront peut-être pas autant de chance la prochaine fois. Alors ils fuient en hâte. Au cours des 15 derniers mois, 800 000 Burkinabés ont fui leur maison pour se mettre à l’abri. Certains se rendent au Mali ou au Niger, où les conditions de vie sont également dangereuses. D’autres cherchent un abri au Burkina Faso. Mais au fur et à mesure que la violence s’étend, beaucoup fuient pour la deuxième ou la troisième fois.

La vie quotidienne au Burkina Faso, un pays enclavé de 19 millions d’habitants, est précaire. Faites la connaissance de six personnes – photographiées et interviewées début février 2020 – dont la vie a été bouleversée par la crise. (…)

Pour lire l’intégralité de l’article, cliquer sur la photo:



BURKINA FASO : EGLISE PROTESTANTE ATTAQUEE

Chers Visiteurs, ce matin nous avons encore un triste nouvelle,  diffusé par Vatican News, a partager avec vous. Prions, prions pour toutes ces nouvelles victimes innocentes et prions aussi pour que  leurs assassins reçoivent le même « flash » que reçut, en son temps, Saul avant de devenir Saint Paul.

Des femmes et enfants déplacés à Kaya dans le nord du Burkina Faso, le 2 février 2020 (AFP or licensors)

Vatican News: « Le gouverneur du Sahel a annoncé ce lundi 17 février  l’interruption d’ hommes armés lors d’une célébration protestante dans la localité de Pansi, au nord-est du Burkina Faso. Au moins 24 personnes ont été tuées selon un dernier bilan. Une vingtaine de villageois ont également été enlevés…./…

Lire l’intégralité de l’article en cliquant sur la photo:



ENCORE UNE TUERIE AU BURKINA FASO

Chers Visiteurs et Amis, il ne se passe pas une semaine sans que nous apprenions le massacre de populations, notamment des chrétiens. Prions, prions pour toutes ces malheureuses victimes et pour que leurs assassins réalisent l’atrocité de leurs gestes et réalisent que Dieu est Amour et Miséricorde, mais non Haine et Crime.

Voici la traduction d’un article paru sur le site

Home

« Des djihadistes assassinent au moins dix chrétiens sur les lieux d’atrocités antérieures au Burkina Faso – 3 février 2020« 

 

https://barnabasfund.org

Des djihadistes, affirmant avoir tué « au nom d’Allah », sont revenus sur les lieux d’une précédente atrocité au Burkina Faso le 25 janvier et ont assassiné au moins dix chrétiens sur un marché de village. Selon certaines estimations, le nombre de morts pourrait atteindre 50.

L’attaque a eu lieu dans la petite ville du nord de Silgadji, où les extrémistes de Boko Haram ont commencé leur déchaînement meurtrier l’année dernière le 28 avril 2019, tuant un pasteur, son fils et quatre membres de sa congrégation.

 Un témoin de l’attaque a déclaré: «Les terroristes ont encerclé les gens au marché du village, avant de les séparer en deux groupes. Les hommes ont été tués et les femmes ont reçu l’ordre de quitter le village. »

Un correspondant du Barnabas Fund a déclaré que les hommes armés ont surgi à Silgadji à moto et ont menacé de tuer quiconque ne se convertirait pas à l’islam.

Quelques jours auparavant, le 20 janvier, des djihadistes avaient  déjà assassiné 36 personnes dans les villages voisins de Nagraogo et Alamou.

Huit des victimes étaient des chrétiens retournant dans leur village natal, Nagraogo, pour récupérer leurs biens après avoir cherché refuge contre la menace extrémiste dans un camp de personnes déplacées internes à Barsalogo. Notre contact a indiqué que cela montrait que les djihadistes étaient bien informés des mouvements des chrétiens et pouvaient les cibler.

La violence terroriste s’est accru au Burkina Faso en 2015, mais depuis 2019, les chrétiens sont devenus la cible principale. En incluant les dernières victimes, au moins 191 chrétiens ont été tués depuis la première attaque de Silgadji en avril 2019.



WEEK END SANGLANT AU BURKINA FASO

Chers Visiteurs et Amis, le site Vatican News, nous rapporte cette terrible information.

AFP

Vatican News: « 18 civils ont été tués dans une nouvelle attaque jihadiste. Des hommes armés ont envahi dans la nuit du samedi 1 er au dimanche 2 février le village de Lamdamol, dans la province du Séno, au nord-est du pays…/…

Lire la suite de l’article en cliquant sur la photo

Prions pour ces pauvres victimes, pour leurs compatriotes et pour que ces fous sanguinaires, comme Saint Paul sur le chemin de Damas ( Actes des Apôtres 9,4) , soient éblouis par cette lumière céleste et réalisent le mal qu’ils font à leurs frères.



LE MONDE VU DE ROME – TITRES DES 18 ET 19 MAI 2019

Chers visiteurs, voici les derniers titres diffusés par Les titres du samedi 18 mai 2019 – « L’Europe de la solidarité, pas du gaspillage »

« Les Banques alimentaires reçues par le pape François »

_____

Les titres du dimanche 19 mai 2019 – « La » question

« Et une nouvelle bienheureuse« 

 



LE MONDE VU DE ROME – TITRES DU 13 MAI 2019

Chers visiteurs, voici les titres du 13 mai, développés pour nous par Cliquer directement sur le titre choisi:

Les titres du lundi 13 mai 2019 – Marie à Fatima, il y a 102 ans et aujourd’hui



TÉMOIGNAGE D’UN EX-MUSULMAN DEVENU PRÊTRE

Chers visiteurs, pour clore cette journée de dimanche, nous vous proposons ce beau et joyeux témoignage, déniché pour vous sur  https://chretienweb.wordpress.com

_____

Etienne Tolno est né à Bamako, au Mali, le 13 décembre 1959, et est arrivé en Guinée 6 ans plus tard. Élevé dans l’islam, il s’est converti au christianisme et est entré au petit séminaire de Kindia en Guinée, au grand séminaire de Saint-Pierre Claver de Koumi (Burkina Faso) et fut ordonné prêtre en la paroisse Saint-Louis de Kissidougou, le 24 février 1990. Depuis son ordination, Etienne Tolno a été vicaire, puis curé de plusieurs paroisses en Guinée, et professeur pendant 10 ans au séminaire Saint Jean XXIII de Kindia (nommé par le cardinal Sarah) où il a formé plus de 25 prêtres pour la Guinée. Il est actuellement prêtre Fidei Donum, en mission en France dans le diocèse de Poitiers.

Fondés par des anciens musulmans devenus catholiques, les Forums Jésus le Messie visent à …

  • Sensibiliser les catholiques, pasteurs compris, à l’accueil dans l’Église et au soutien des convertis venus de l’islam et à la proposition de la Bonne Nouvelle aux musulmans.
  • Toucher les autorités civiles et politiques pour qu’elles réalisent que la liberté de choix, de croire ou de ne pas croire, doit aussi être garantie par l’État français aux citoyens nés musulmans.
  • Faire intervenir des musulmans de renom pour qu’ils se positionnent sur la question de la liberté de conscience et de conversion au christianisme.

FORUM JÉSUS LE MESSIE : La Bonne nouvelle du Christ annoncée aux musulmans ! – http://www.jesus-messie.org/



ATTENTATS : « QUE DIEU LIBÈRE LE MONDE DE CETTE VIOLENCE INHUMAINE » – PAPE FRANCOIS.

(Extrait d’un article d’Anita Bourdin pour Zenit.org)

 

«  Supplions le Seigneur, Dieu de miséricorde et de paix, de libérer le monde de cette violence inhumaine » : c’est l’invitation du pape François, à propos des attentats qui ont frappé plusieurs pays ces derniers jours.

S’adressant aux quelques 10 000 visiteurs rassemblés place Saint-Pierre, le pape François a en effet exhorté à prier sans se décourager, avec foi, en commentant l’évangile de la messe du jour, avant l’angélus de ce dimanche 20 août 2017.

« Chers frères et sœurs, nous portons dans le cœur la douleur des attentats terroristes qui ont causé de nombreuses victimes des derniers jours au Burkina Faso, en Espagne et en Finlande ».

Il a invité à mettre ne pratique l’enseignement de L’Évangile : « Prions pour les défunts, pour les blessés et pour leurs familles. Et supplions le Seigneur, Dieu de miséricorde et de paix, de libérer le monde de cette violence inhumaine»

« Le Seigneur ne se détourne pas devant nos besoins, et, si parfois il semble insensible aux demandes d’aide, c’est pour mettre notre foi à l’épreuve et la fortifier », a-t-il expliqué.

Le pape a aussi encouragé à demander à Marie qu’elle « obtienne une foi forte, pleine d’amour, et un amour qui se fait supplication courageuse vers Dieu », pour les baptisés.

Par ailleurs, dans un tweet posté sur son compte @Pontifex_fr, le pape ajouté cette invitation à tisser une relation confiante avec Dieu: « Nous avons toujours besoin de redécouvrir l’amour et la miséricorde du Seigneur pour développer une familiarité avec Dieu. »

Enfin, Hier, 19 août, le Saint Père écrivait : « Je prie pour toutes les victimes des récents attentats. Que la violence aveugle du terrorisme n’ait plus de place dans le monde. »